Le bien et le mal, la richesse et la pauvreté, la santé et la maladie furent crées afin de tester et éprouver les serviteurs – Ibn l Qayyim Al Jawziya

Le bien et le mal, la richesse et la pauvreté,

la santé et la maladie furent crées

afin de tester et éprouver les serviteurs

Ibn l Qayyim Al Jawziya

 

De même qu’Allah est celui qui créa les serviteurs, il est également le créateur de ce qui provoque leur richesse et leur pauvreté.
Il créa donc la richesse et l’indigence afin d’éprouver ses serviteurs et distinguer qui d’entre eux agirait de la meilleure manière.
Il fit de ces deux choses des causes incitant à l’obéissance et la désobéissance tout comme elles conduisent à la récompense et le châtiment.

Allah تعالى dit :

« Nous vous éprouverons par le mal et par le bien [à titre] de tentation. Et c’est vers Nous que vous serez ramenés. » [sourate Al Anbiya, v.35]

Ibn ‘Abbas رضي الله عنه a dit (ndt : à propos du verset en question) :

« (ndt : vous serez éprouvés) par la difficulté et la facilité, la bonne santé et la maladie, la richesse ainsi que la pauvreté, par le licite et l’illicite, toutes ces choses sont éprouvantes ».
[At Tabari dans son tafsir v.19/p.19, al Lalaka’i dans sharh as sounnah n°1007]

Ibn Zayd a dit :

« Nous vous éprouverons dans ce que vous aimez et répugnez pour observer votre patience et votre reconnaissance au sujet de ce que vous aimez et détestez »

Al Kalbi (ndt : toujours au sujet du même verset) :

« par le mal : la pauvreté et la calamité.
Par le bien : les richesses et les enfants.
Allah glorifié soit-il informa donc que la richesse et la pauvreté sont source d’épreuves et d’examens. »

Et Allah تعالى a dit :

« Quant à l’homme, lorsque son Seigneur l’éprouve en l’honorant et en le comblant de bienfaits, il dit: «Mon Seigneur m’a honoré».
Mais par contre, quand Il l’éprouve en lui restreignant sa subsistance, il dit: «Mon Seigneur m’a avili». » [sourate Al Fajr, v.15/16]

Allah glorifié soit-il informe qu’il éprouve son serviteur en l’honorant et en le comblant de bienfaits, en lui élargissant sa subsistance tout comme il l’éprouve en la lui restreignant et en l’en privant. Et que par l’intermédiaire de ces deux choses à la fois, il l’éprouve et le teste.

Ibn l Qayyim Al Jawziya / ‘Ouddatou s sabirin wa dhakhiratou ch chakirin / p.266.
traduit par SalafIslam.fr

pdfsi

Partenaire: