Le cas de celui qui ne juge pas d’après les lois d’Allah doit être détaillé – Sheikh Al Fawzan

Le cas de celui qui ne juge pas d’après les lois d’Allah doit être détaillé
Sheikh Al Fawzan

 


Question : J’ai lu d’après votre excellence et entendu de vous que vous considérez celui qui juge avec les lois forgées comme un cas de mécréance majeure. Quel est votre conseil à l’égard de ceux là ? Qu’Allah vous rétribue en bien. 

Réponse : Ceux là ont tronqué [mes] propos, ils en ont pris une partie et ont délaissé une autre. Ceci est l’apanage des gens de l’égarement. Ils prennent des paroles ce qui leur convient et délaissent ce qui ne s’accorde pas avec leurs désirs.

J’ai détaillé ce sujet comme l’ont détaillé les savants à propos de la question du jugement et de la gouvernance par autre que ce qu’Allah a révélé.

Quelques fois cela relève de la mécréance qui excommunie de la religion. Quelques fois cela représente une mécréance mineure qui n’expulse pas de la sphère de la religion. 

Et j’ai dis que celui qui exclue totalement la Shari’a et instaure à sa place ces lois forgées, alors ceci indique qu’il considère que la Shari’a ne saurait convenir et pour cette raison  il l’a remplacé par ces lois.

Dès lors qu’il considère que la Shari’a ne convient pas, alors il n’y a personne qui dise qu’il n’est pas mécréant. S’il tient pour opinion que la Shari’a ne convient pas alors il est mécréant.


Sheikh Al Fawzan /  Majmou’a Rassa’il Da’awiya Wa Manhajiya / p.33.
traduit par SalafIslam.fr


pdfsi