Celui à qui on a fait une menace réelle a-t-il le droit d’exprimer la mécréance pour se soustraire à cette menace – Sheikh Al Fawzan

Celui à qui on a fait une menace réelle a-t-il le droit d’exprimer la mécréance pour se soustraire à cette menace

Sheikh Al Fawzan

 

Question : Est-ce que celui à qui l’on a fait une réelle menace a le droit de prononcer une parole de mécréance ou bien doit-il attendre pour ce faire, qu’on mette à exécution ce dont on l’a menacé ? 

Réponse :
Si la menace est réelle et qu’on craigne sa mise en exécution réellement, que celui qui menace est en mesure de la mettre en oeuvre, alors dans ce cas il est permis à la personne contrainte d’utiliser cette permission. (Ndt : de prononcer une parole de mécréance pour échapper à cette menace).

Même si sur cette question limam Ahmed est d’avis que la personne ne peut être considérée comme étant sous la contrainte du fait d’une simple menace, mais qu’il faut nécessairement que la mise à exécution de ce dont elle est menacée ait lieu pour avoir cette permission, comme ce qui s’est passé à l’époque de l’épreuve par le fait d’affirmer la création du Qur’an.


Sheikh Al Fawzan / Itihaf Al Afadil bi Sharhi Rissalati d Dala’il fi Hukmi Mouwalati Ahli l Ishrak / p.273- 274.
traduit par SalafIslam.fr

pdfsi