Que celui qui désire être épargné du feu et introduit au paradis agisse ainsi – Sheikh As Sa’di

Que celui qui désire être épargné du feu et introduit au paradis agisse ainsi 
Sheikh As Sa’di

 

D’après ‘Abdoullah ibn ‘Amr رضي الله عنه  :

Le messager d’Allah صلى الله عليه وسلم a dit :
Que celui qui désire être épargné du feu et entrer au paradis, qu’il fasse en sorte que la mort lui vienne tout en ayant foi en Allah et au jour dernier, et qu’il se comporte avec les gens de la même façon qu’il aimerait que l’on se comporte avec lui.
Rapporté par Muslim, n°1844.

Commentaire du Sheikh ‘Abderrahman as Sa’di رحمه الله :
Nul doute que celui qui est épargné du feu et introduit au paradis aura récolté le succès.

C’est un but à atteindre pour tout croyant et pour lequel tout un chacun déploie ses efforts. Le prophète صلى الله عليه وسلم fit mention dans ce hadith de deux causes vers lesquelles convergent l’ensemble des branches et subdivisions de la foi :


⇒ La foi en Allah et au jour dernier, contenant la foi aux fondements mentionnés par Allah عز وجل dans sa parole:
Dites nous croyons en Allah.
Sourate al baqarah, v.136.

De même qu’elle implique d’œuvrer en vue d’agir pour l’au-delà et de s’y préparer.

Car la véritable foi implique nécessairement cet élément et s’y rattache inévitablement.

⇒ (La seconde cause), la bienfaisance envers les gens, impliquant de leur parler, de leur donner, d’agir et de les traiter de la manière dont l’individu aimerait qu’on interagisse avec lui.

Et ceci est la balance authentique permettant de jauger la bienfaisance et la bienveillance à l’égard d’autrui.


Dans chaque relation où tu t’interroges sur la manière d’agir avec autrui, alors observe : aimerais tu que l’on se comporte de telle manière avec toi ou non?

Si oui, alors tu auras désiré pour eux ce que tu aimes pour toi même. Dans le cas contraire, alors tu auras été négligeant quant à ce devoir immense et élémentaire.

La première partie du hadith démontre le devoir de donner à Allah عز وجل son droit. La seconde partie concerne le devoir de donner leur droit à chacune des créatures.

Sheikh As Sa’di /  Bahjatou l Qouloub Al Abrar Wa Qourratou ‘Ouyoun Al Akhyar Fi Sharhi Jawami’ Al Akhbar / p.261.
traduit par SalafIslam.fr

 


pdfsi