La concrétisation du Tawhid mène au paradis – Sheikh Souleyman Ar Rouhayli


La concrétisation du Tawhid mène au paradis

Sheikh Souleyman Ar Rouhayli

 

 

La Ilaha Illa Allah est la parole emblématique de la religion de l’islam, la clé de la demeure de la paix, elle est la parole de piété, l’anse la plus solide. Son mérite est hors norme, le bien résultant par sa cause est sans commune mesure. Celui qui la prononce met à abri ses biens et son sang dans cette vie d’ici-bas, et comptera dans l’au-delà parmi les habitants du paradis. Dès lors que tu prendras connaissance de cela ô toi qui recherche le paradis, toi qui désire jouir de ses bienfaits, toi qui demande après les houris, alors sache que la concrétisation du Tawhid est sujette à deux choses :

 

La première :

Nul n’entrera au paradis hormis ceux qui auront concrétisé cette étape qui consiste à unifier Allah seul dans l’adoration et purifier cette unicité de toute forme de polythéisme majeur, en se désavouant de ce dernier ainsi que de ses adeptes, en se prémunissant de tomber dans l’une des choses qui rendent la personne mécréante.

 

On ne doit adorer qu’Allah, ne vouer aucune sorte d’adoration à autre que LUI. On ne prie que pour Allah, on n’invoque personne en dehors d’Allah, on n’implore le secours d’autre qu’Allah pour ce dont seul Allah est capable, on ne fait de vœu que pour Allah, on ne sacrifie que pour Allah et il en va ainsi de l’ensemble des actes d’adoration, tous sont voués uniquement à Allah سبحانه وتعالى.

 

Tout en se désavouant du polythéisme et de ses adeptes, en se préservant de tomber dans l’un des annulatifs de l’islam. Cette étape nécessite d’être concrétisée, du fait qu’aucun ne peut prétendre entrer au paradis sans l’avoir réalisé.

 

Quant à la seconde étape, ceux qui la concrétisent, promesse leur est faite d’entrer au paradis sans compte à rendre, celle qui consiste à la fois à unifier Allah seul dans son adoration, à purifier le Tawhid de toute forme de polythéisme majeur, ainsi que le polythéisme mineur, mais également à éviter de commettre les péchés capitaux.

 

Si la personne vient à fauter, alors elle regrette sur le champ, le regret est un repentir, et celui qui se repent d’un péché est comme celui qui n’en a pas commis, sans toutefois prendre à la légère les péchés mineurs et le fait de les commettre continuellement.
Également fournir des efforts considérables afin de purifier le cœur de l’attachement aux créatures, peu importe la situation. Ceux qui parviennent à cette haute distinction sont ceux dotés d’une volonté inébranlable, ceux désirant ardemment entrer au paradis sans avoir à rendre de compte.

 

Crains donc Allah ô serviteur d’Allah et concrétise ton Tawhid, fais ton introspection, regarde où tu en es par rapport à l’observance du droit de ton Seigneur سبحانه وتعالى.

 

Es-tu réellement un monothéiste ?  Si tel est le cas alors loue Allah سبحانه وتعالى et demande-Lui de te raffermir là-dessus car les cœurs sont entre deux des doigts du tout Miséricordieux et il les retourne comme il veut.
Si tu observes un manque dans ton Tawhid alors hâte-toi et ne sois pas négligeant, hâte-toi de corriger ta croyance, précipite-toi à parfaire ton Tawhid, afin de compter parmi les habitants du paradis, et ce par la grâce d’Allah.

 

Sheikh Souleyman Ar Rouhayli / Asbab Doukhoul Al Janna / p. 29 – 31.
traduit par SalafIslam.fr

pdfsi