Critiquer les gouverneurs sur le mimbar ? Sheikh AbdelAziz Al Sheikh

Question: Fait-il partie de la voie des salafs de critiquer les gouverneurs sur le mimbar (endroit surélevé de la mosquée ou l’imam prononce le sermon du vendredi)*? Et quelle est leur méthodologie concernant le conseil aux détenteurs de l’autorité?

Réponse: Il ne fait pas partie de la méthodologie des salafs d’exposer publiquement les vices et défauts des gouverneurs et mentionner tout cela sur les mimbars.

Car ceci mène au chaos, à l’absence d’écoute et d’obéissance dans ce qui est convenable et suscite des polémiques nuisibles et dont on ne tire aucun bénéfice.

Plutôt, la méthode qui est connue des salafs et que ceux ci suivaient consiste a conseiller en privé le détenteur du pouvoir, à lui adresser un courrier ou de joindre les savants qui sont en contact avec qu’ils l’orientent vers le bien. Et réprouver le blâmable ne nécessite pas de mentionner personnellement celui qui le fait, il suffit de désapprouver le mal et les péchés et mettre en garde contre eux sans pour autant mentionner que untel les a commis, que cela concerne le gouverneur ou ceux qui sont sous son autorité.

Lorsque sont survenus les troubles à l’époque de ‘Uthman رضي الله عنه , certaines personnes ont dit à Oussama ibn Zayd رضي الله عنه : « ne désaprouves tu pas ‘Uthman ?! » Il répondit : « vais-je le désaprouver devant les gens?!! Plutot je le désaprouve en privé, entre lui et moi, et je n’ouvre pas la porte d’un mal qui affectera l’ensemble des gens ». Muslim n° 2989.

Lorsque le mal s’est répandu au temps de ‘Uthman رضي الله عنه  et qu’ils l’ont désapprouvé publiquement et ouvertement, cela a abouti aux troubles ainsi qu’au désordre et au meurtre et les gens ne cessent d’en voir les conséquences jusqu’à aujourd’hui.

Puis après cela apparu la discorde entre ‘Ali et Mou’awiya, et ‘Uthman et ‘Ali furent assassinés à cause de cela. Un grand nombre de sahabas furent tués ainsi que d’autres qu’eux. Tout ceci à cause du fait de désaprouver ouvertement les gouverneurs et mentionner publiquement leurs méfaits si bien que les gens les ont haïs et les ont tué.

Le mufti d’Arabie Saoudite, Sheikh AbdulAziz Al Sheikh / حقوق الراعي و الرعية p. 27/28.
traduit par SalafIslam.fr

 

  • Visiteurs unique aujourd'hui: 95
  • Visite total: 11 703 242

Notre séléction

Lire