Le danger absolu de se précipiter à jeter l’excommunication (takfir) sur les gens

Le danger absolu de se précipiter

à jeter l’excommunication (takfir) sur les gens

 

L’Imam Ash Shawkani رحمه الله a déclaré :

« Sache que s’agissant du fait de juger l’homme musulman comme étant sorti de l’islam, et tombé dans la grande mécréance, il convient au musulman qui croit en Allah et au jour dernier de ne s’y avancer que s’il dispose d’une preuve irréfutable, plus claire encore que le soleil ne l’est en plein jour.
Car il a certes été authentiquement rapporté par la voie d’un groupe de compagnons dans des hadiths authentiques que celui qui dit à son frère : « Ô mécréant », alors cette parole doit nécessairement s’appliquer sur l’un des deux. »
[As sayl al jarar, v.4/p578]

Et lorsque nous transmettons les paroles des gens de science sur la gravité et dangerosité de se précipiter sur les questions de takfir, ainsi que la mise en garde à propos de l’excommunication du musulman, ceci ne veut pas dire pour autant que la porte qui mène à l’apostasie est close, ou qu’il faille juger comme musulman celui dont la preuve implique sa mécréance et son apostasie.

⇒ Qu’il y ait une déviance et un abus dans l’excommunication ne doit pas aboutir à l’opposé à une autre déviance qui n’est pas moins dangereuse, qui est l’irja, ainsi que l’absence de takfir des mécréants dont leur mécréance fait l’objet d’un consensus.

Abi l’Oula ibn Rachid ibn Abi l’Oula / Dawabit takfir al mou’ayan ‘inda sheikhei Al islam Ibn Taymiya wa Ibn ‘Abdilwahab wa ‘oulama ad da’wa al islahiya / p.10-11.
traduit par SalafIslam.fr

pdfsi