Définition du jeûne et mérite du jeûne de mois de Ramadhan – Sheikh ‘Abdoullah Al Bassam

Définition du jeûne et mérite du jeûne de mois de Ramadhan

Sheikh ‘Abdoullah Al Bassam

 

A l’origine dans la langue arabe, le jeûne (as siyyam) désigne l’abstinence. Dans la terminologie religieuse, il s’agit de s’abstenir des choses invalidant le jeûne avec la présence de l’intention d’agir ainsi, depuis l’apparition de l’aube jusqu’au coucher du soleil.

Et le jeûne du mois de Ramadhan est le quatrième pilier de l’islam. Il compte parmi les actes d’adorations les plus méritoires et ce car il regroupe les trois catégories d’endurance (dont l’individu doit faire preuve) :

L’endurance dans l’obéissance à Allah. 

L’endurance en vue de s’abstenir de tomber dans la désobéissance à Allah. 

L’endurance face aux décrets d’Allah pesants ou douloureux. 

Et son mérite s’explique également en raison du fait qu’Allah a rattaché le jeûne à Lui et a promis une récompense pour son accomplissement émanant de lui. Le jeûne est un secret entre le Seigneur et son serviteur, d’où l’importance et la valeur de ce dépôt.

Quant aux sagesses et secrets qu’il renferme, cette description concise recherchée ici ne saurait les exposer en détail.
Je me contenterai de peu, afin que le lecteur prenne connaissance de certains secrets d’Allah au sujet de sa législation, de quoi faire augmenter sa foi et sa certitude, à une époque où les croyances chancellent, où la foi faiblit et c’est à Allah que nous appartenons et vers Lui que nous retournerons.

Parmi ces sagesses sublimes :

 Il renferme l’adoration d’Allah et l’humilité envers Lui afin que le jeûneur se dirige de tout son être vers Allah, en s’humiliant face à Lui, lorsqu’il réprouve la puissance du désir, car lorsqu’il se sent fort l’individu est sujet à la transgression et à l’orgueil.

…Vraiment l’homme devient rebelle, dès qu’il estime qu’il peut se suffire à lui-même.
Sourate Al ‘Alaq, v.6/7.

Qu’il sache donc qu’il est faible et dans le besoin, face à Allah, il constate sa faiblesse et son incapacité, ce qui l’amène a réprouver l’orgueil et la fatuité, il se rabaisse donc face à son Seigneur et compatit envers sa création.

Le jeûne renferme également des sagesses relatives aux aspects sociaux : 

• Les gens sont rassemblés pour accomplir un même acte d’adoration, au même moment, ils endurent ensemble, le fort ainsi que le faible, le noble ainsi que le vil, le riche ainsi que l’indigent, ils sont tous ensemble à souffrir et supporter, ce qui a pour conséquence de lier leurs cœurs les uns aux autres et les rapprocher.

Il est également la cause de la compassion et la miséricorde les uns envers les autres :

• Lorsque le riche ressent la douleur de la faim, qu’il est assoiffé, il se rappelle de ce dont souffre son frère l’indigent continuellement. A ce moment là, il se montre bon envers lui, en lui prodiguant de ses biens. De là, la haine et le ressentiment laissent place à l’amour et l’affection…

Le jeûne recèle aussi de sagesses relatives au comportement et l’éducation : 

• Par ce dernier, la personne apprend l’endurance et le fait de supporter, cela renforce la volonté et la détermination, ainsi que cela l’entraîne à faire face aux difficultés au point de les amenuir et les rendre insignifiantes.

Le jeûne renferme aussi des sagesses en rapport avec la santé :

• L’estomac est un organe dont résultent nombre de maux, le régime est la base du remède à ceux-là. De même qu’il lui est nécessaire de goûter à une période de repos, après s’être éreinté a recevoir continuellement la nourriture.

Ceci est une présentation concise exposant certaines sagesses d’Allah. Rassembler à ce sujet tout ce que l’esprit humain est en mesure de développer là-dessus nécessiterait des ouvrages propres à cela, en plus de tout ce que nous en ignorons et que seul Allah sait.



Sheikh ‘Abdoullah Al Bassam / Tayssir Al ‘Allam Sharh ‘Oumdatou l Ahkaam / V.1 p.487 – 488.
traduit par SalafIslam.fr


pdfsi