La position des salafs au sujet des innovateurs – Sheikh Al Fawzan

Question : Nous demandons à son éminence, cheikh, un éclaircissement concernant la position des salafs au sujet des innovateurs, et qu’Allah vous récompense.

Réponse : Les salafs ne rendaient pas innovateurs tout le monde, et ne se précipitaient pas à imputer le mot innovation au sujet de chaque personne qui tombait dans quelques déviances, seulement ils décrivaient par la bid’a celui qui accomplissait une oeuvre sur laquelle ne repose aucune preuve et par laquelle il cherchait à se rapprocher d’Allah, par une adoration qui n’était point légiférée par le messager d’Allah صلى الله عليه و سلم, en se basant sur sa parole : « Celui qui accomplit une oeuvre qui ne fait pas partie de notre religion, alors son acte est rejeté. » Muslim, 1344.

Et dans une autre version : « Celui qui instaure dans notre religion ce qui n’en fait pas partie alors il est rejeté. » Al Boukhari 167/3

→ L’innovation : c’est le fait d’instaurer une chose nouvelle dans la religion ne reposant sur aucune preuve tirée du livre d’Allah ou de la sounna du messager d’Allah صلى الله عليه و سلم , ceci est l’innovation.

Et lorsqu’il est avéré qu’une personne a instauré une innovation dans la religion et qu’elle a refusé de revenir à la vérité, alors dans ce cas le manhaj des salafs consistait à mettre cette personne en quarantaine, à s’éloigner d’elle et ils ne s’asseyaient pas avec elle, ceci est leur voie.

Mais comme je l’ai rappelé, seulement après qu’on se soit assuré que cette personne est un innovateur et après qu’on l’ait conseillé et qu’elle refuse d’abandonner son innovation. A ce moment là on la boycotte pour que son mal ne s’étende pas à ceux qui seraient assis avec lui ou qui seraient en contact avec lui et afin de mettre en garde les gens contre les innovateurs et l’innovation.

Quant au fait d’exagérer en imputant le nom innovation à toute personne qui contredirait un avis et qu’on lui dise : « tu es un innovateur!! » Et que chaque personne nomme l’autre innovateur alors qu’il n’a rien instauré de nouveau dans la religion si ce n’est qu’il est en divergence avec l’autre personne ou qu’il ait divergé d’avec un groupe au sujet de quelque chose, celui là n’est pas innovateur.

Et celui qui a commis un péché ou une désobéissance on le nomme « désobéissant » et ce n’est pas tout désobéissant qui est innovateur, tout comme ce n’est pas toute personne qui fait une erreur qui est innovatrice.

Car l’innovateur c’est celui qui a instauré dans la religion ce qui n’en fait pas partie, voilà qui est l’innovateur. Mais de là à exagérer et d’imputer l’innovation à toute personne qui en contredit une autre alors ceci n’est pas correct, il se peut que la vérité soit du côté de celui qui diverge et ceci ne fait pas partie de la voie des salafs.

Sheikh Al Fawzan/ Al Mountaqa min fatawa / vol.1 – p.186  n.170
traduit par SalafIslam.fr

 

  • Visiteurs unique aujourd'hui: 484
  • Visite total: 11 706 870

Notre séléction

Lire