Est-il permis de faire un don de son sang ? ou de bénéficier du sang d’une tierce personne ? L’ifta

Question : Il y a un homme à l’hôpital qui souffre d’un manque de sang et l’hôpital a demandé du sang pour lui, mais ce qui est connu chez nous est que le sang est impur. Y a t- il une permission pour celui qui veut faire don de son sang à ce malade qui est contraint à cela ou bien est-ce interdit ?

Réponse : A la base, le traitement doit se faire par une chose qui a été permise religieusement.

Cependant, s’il n’y a pas d’autres voies pour renforcer l’état du malade ou le soigner qu’en utilisant le sang d’une tierce personne et que ce traitement permette de le prémunir contre la maladie et que ceux qui ont connaissance de cela font prévaloir l’avis que ce traitement sera bénéfique au malade, alors dans ce cas il n’y a pas de mal à le soigner en ayant recours au sang d’un tiers pour pallier à sa maladie.

Selon la parole d’Allah تعالى« Certes, Il vous interdit la chair d’une bête morte, le sang, la viande de porc et ce sur quoi on a invoqué un autre qu’Allah. Il n’y a pas de péché sur celui qui est contraint sans toutefois abuser ni transgresser, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »  Sourate Al Baqara, v.173 

Ainsi que sa parole : « Et il vous a détaillé ce qui vous était interdit sauf ce en quoi vous êtes contraints ».

Et le succès est auprès d’allah, que les prières et bénédictions d’Allah soient sur notre prophète muhammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Fatawa Al Lajna ad Da-ïma / vol.25 – p.66  n.1528
traduit par SalafIslam.fr

  • Visiteurs unique aujourd'hui: 298
  • Visite total: 12 344 579

Notre séléction

Lire