La femme qui sèvre son enfant avant deux ans – Sheikh Ibn ‘Utheymin

La femme qui sèvre son enfant avant deux ans 
Sheikh Ibn ‘Utheymin

 

Question : L’interrogatrice demande :
Quel est le jugement de la législation selon vous au sujet de la femme qui sèvre son enfant avant de compléter les deux ans d’allaitement? 

Réponse : Nul grief envers la femme qui sèvre son enfant avant d’avoir complété les deux ans d’allaitement dès lors que l’enfant peut s’en passer. Si tel n’est pas le cas, il ne lui est pas permis de le sevrer avant la fin des deux ans, ni après les deux ans et ce tant que l’enfant ne consomme pas d’autres aliments.

Car ce qui est recherché dans l’allaitement, c’est de nourrir l’enfant. S’il a besoin de lait, alors il incombe de le nourrir avec. Et s’il peut s’en passer en consommant d’autres aliments et en buvant d’autres boissons, alors dans ce cas il n’y a aucun empêchement à le sevrer avant que les deux ans ne se soient écoulés.

 
Sheikh Ibn ‘Utheymin /  Fatawa Nour ‘Ala d Darb /  V.10 p.546.
traduit par SalafIslam.fr


pdfsi