Imiter les juifs et les chrétiens – Sheikh ‘AbdelAziz Ar Rajihi

Question : Il s’est répandu parmi les gens le fait d’imiter les juifs et les chrétiens dans de nombreux domaines, pouvez vous nous faire parvenir quelques orientations profitables à ce sujet ?

Réponse : Le prophète صلى الله عليه و سلم a informé à ce sujet et ceci fait partie des signes de la prophétie.

Il a informé que cette communauté suivrait les traces des juifs et des chrétiens et a donc dit صلى الله عليه و سلم :  « Vous suivrez certes les traces de ceux qui vous ont précédé, empan après empan, coudée après coudée à tel point que s’ils entraient dans le terrier d’un serpent, vous les suivriez. Nous dîmes : ô messager d’Allah fais tu allusion aux juifs et aux chrétiens ? »  » Il répondit :  » qui donc si ce n’est eux ? »

→ Il n’est donc pas permis d’approuver les juifs et les chrétiens concernant leurs fêtes, leurs événements, leur façon de se vêtir, leur façon de saluer, ni en ce qui concerne l’ensemble de leurs actes.

→ Il incombe aux musulmans de se distinguer des juifs et des chrétiens et des mécréants par l’islam, par leurs habitudes et à travers les ordres et les interdictions que l’islam leur a ordonné, afin qu’ils se distinguent des mécréants.

Et l’on tire deux leçons bénéfiques de ce hadith : 

La première : c’est que cette communauté suivra celles qu’ils l’ont précédé parmi les communautés antérieures et qu’elle agira comme eux ont agi, et que nécessairement on trouvera dans cette communauté des gens qui se comporteront à l’image des juifs et des chrétiens, on trouve ceci dans le hadith : « au point que si l’un d’entre eux venait à commettre l’adultère avec sa propre mère à la vue de tous, il y aurait dans ma communauté quelqu’un pour agir également de la sorte. » Et ce hadith est hassan.

La seconde leçon à tirer du hadith pré cité : c’est que le prophète صلى الله عليه و سلم a mis en garde contre cela, contre le fait qu’il ne soit pas permis au musulman d’imiter les juifs et les chrétiens, et le sens du hadith n’implique pas que le messager صلى الله عليه و سلم ait dit que l’ensemble de la communauté tomberait là dedans, non.

Le sens est qu’on trouve dans la communauté des gens calquant leurs actes sur ceux des juifs et des chrétiens. Et il y a en cela une mise en garde claire adressée à cette communauté au sujet de suivre la voie des injustes, de se comporter comme l’ont fait les juifs et que de ce fait elle soit atteinte de ce dont ils ont été atteints.

Ils furent maudits de la bouche de leurs prophètes et messagers lorsqu’ils délaissèrent l’ordonnance du bien et la désapprobation du mal, ceci car ils n’ordonnaient pas le bien, n’interdisaient pas le blâmable, Allah les a donc maudit.

Nous devons donc prendre garde de ne pas nous comporter comme eux l’ont fait.

 

Allah تعالى a dit« Ceux des Enfants d’Israël qui n’avaient pas cru ont été maudits par la bouche de David et de Jésus fils de Marie, parce qu’ils désobéissaient et transgressaient. Ils ne s’interdisaient pas les uns aux autres ce qu’ils faisaient de blâmable. Comme est mauvais, certes, ce qu’ils faisaient! » Sourate al Ma’ida, v.78/79

Et dans le hadith :  « La première chose qui a conduit les fils d’Israël à leur perte résida dans le fait qu’un homme en rencontrait un autre et lui disait :  » ô toi crains Allah et délaisse ce que tu es en train de faire car cela ne t’est pas permis » puis il le rencontrait le lendemain et ne lui interdisait pas de le faire puis comme si de rien n’était mangeait, buvait et s’asseyait avec lui, puis lorsqu’ils se comportèrent ainsi, Allah jeta l’animosité dans le cœur des uns envers les autres ».

Puis il les maudit par la bouche de leurs prophètes et messagers également pour avoir rendu licite les choses qui leur étaient interdites.

Le prophète صلى الله عليه و سلم a dit : « Ne vous rendez pas coupables de ce dont se sont rendus coupables les juifs en rendant licite ce qu’Allah a interdit « . Ceci fait référence notamment au fait qu’Allah avait interdit aux juifs de pêcher le poisson le samedi, et Allah les mis à l’épreuve faisant en sorte que le poisson n’approchait les côtes que le samedi. Ils se sont donc débrouillés pour placer leur filets le vendredi, les poissons étaient pris au piège dedans le samedi et eux les récupéraient le dimanche. Un groupe d’entre eux les blama et un autre groupe se tut. Au moment où ils ne leur interdirent pas d’agir ainsi, Allah fit descendre son châtiment et les transforma en singes et en porcs.


Allah تعالى a dit« Et interroge-les au sujet de la cité qui donnait sur la mer, lorsqu’on y transgressait le Sabbat! Que leurs poissons venaient à eux faisant surface, au jour de leur Sabbat, et ne venaient pas à eux le jour où ce n’était pas Sabbat! Ainsi les éprouvions-Nous pour la perversité qu’ils commettaient. Et quand parmi eux une communauté dit: «Pourquoi exhortez-vous un peuple qu’Allah va anéantir ou châtier d’un châtiment sévère?» Ils répondirent: «Pour dégager notre responsabilité vis-à-vis de votre Seigneur; et que peut-être ils deviendront pieux!»
Puis, lorsqu’ils oublièrent ce qu’on leur avait rappelé, Nous sauvâmes ceux qui (leur) avaient interdit le mal et saisîmes par un châtiment rigoureux les injustes pour leurs actes pervers. Puis, lorsqu’ils refusèrent (par orgueil) d’abandonner ce qui leur avait été interdit, Nous leur dîmes: «Soyez des singes abjects». Sourate al A’raf, v.163 à 166

Allah les transforma en singes et en porcs. Et également pour avoir rendu licite ce qu’Allah leur avait rendu illicite comme les graisses de bestiaux.

Ils ont cherché à ruser contre Allah en extrayant ces graisses puis en les vendant et en en tirant un profit….

Sheikh ‘Abdel’Aziz Ar Rajihi/ tiré du site officiel /تقليد اليهود و النصارى
traduit par SalafIslam.fr

  • Visiteurs unique aujourd'hui: 454
  • Visite total: 10 848 047

Notre séléction

Lire