Introduction sur les sciences et règles du hadith – Sheikh Mahmoud At Tahan (Koweït)

Introduction sur les sciences et règles du hadith

Sheikh Dr. Mahmoud At Tahan (Koweït)



Celui qui effectue des recherches et mène un examen approfondi remarquera que les bases et les piliers sur lesquels est basée la science en rapport avec les rapporteurs et la transmission des informations et des récits sont le Qur’an et la tradition prophétique.

En effet il est parvenu dans le noble Qur’an la parole d’Allah تعالى :  « Ô vous qui avez cru! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair. » Sourate al Houjourat, v.6

De même qu’il est parvenu dans la sounnah la parole du prophète صلى الله عليه و سلم : « Qu’Allah fasse resplendir le visage d’un homme qui a entendu quelque chose de notre part et l’a transmis tel qu’il l’a entendu, il est probable que celui à qui on la rapporte la saisisse mieux que celui qui l’a entendu. »

Et dans une autre version : « Il est probable que celui qui détient une connaissance la transmette à une personne plus savante que lui, de même qu’il se peut que celui qui détient une connaissance ne soit pas savant »

Il y a donc dans ce noble verset ainsi que cet éminent hadith, les indications primordiales relatives à la vérification lors de la prise d’informations et de récits et de quelle manière les appréhender en y prêtant une attention particulière, en les citant tels quels, en faisant preuve de précision et minutie en les rapportant aux autres.

Et par soucis d’observer l’ordre d’Allah تعالى ainsi que celui de son messager صلى الله عليه و سلم, les compagnons رضي الله عنهم vérifiaient scrupuleusement les transmissions d’informations et de qui les accepter, à plus forte raison lorsqu’ils avaient un doute au sujet de la véracité de celui qui les rapportait.

→ Partant de là est apparue la question de la chaîne de transmission et sa valeur quant à l’approbation des récits ou leur rejet.

L’imam Muslim a rapporté dans l’introduction de son sahih d’après Muhammed Ibn Sirin qui a dit : « Les gens n’interrogeaient pas au sujet de la chaîne de transmission puis quand les troubles apparurent ils disaient : « Donnez-nous les noms des hommes de qui vous rapportez ». Puis l’on observait s’ils étaient des gens de la Sounnah auquel cas on prenait leur hadith et l’on observait s’ils étaient parmi les gens de l’innovation auquel cas nous rejetions leur récit. »

Puis, sur la base de ne pas accepter le récit qu’après avoir pris connaissance de la chaîne de transmission, la science de la critique et l’éloge des rapporteurs est apparue ainsi que les paroles à propos des rapporteurs, la connaissance des chaînes de transmissions continues et discontinues, l’études des défauts subtiles dans ces chaînes.

→ Le fait de critiquer les rapporteurs a donc vu le jour mais ceci à petite échelle au départ car ceux sujets à la critique étaient peu nombreux dans un premier temps. 

Sheikh dr. Mahmoud At Tahan / Tayssir Moustalah Al Hadith  / p.100 (pdf)
traduit par SalafIslam.fr


*Il s’agit du dr enseignant dans la science du hadith à la faculté de Shari’a et des études islamiques à l’université du Koweit

  • Visiteurs unique aujourd'hui: 23
  • Visite total: 12 351 871

Notre séléction

Lire