Quel est le jugement islamique sur le fait de fumer – Sheikh Ibn ‘Utheymin

Quel est le jugement islamique sur le fait de fumer

Sheikh Ibn ‘Utheymin

 

 

Question : Quel est le jugement de la législation islamique sur le fait de fumer ?

 

Réponse :
Fumer, ce qui revient à inspirer de la fumée, les gens de science ont divergé dessus, certains le permettant d’autre rendant ceci illicite comme c’est le cas souvent pour chaque nouvelle chose qui fait son apparition. Dans ces cas similaires, les Ijtihad des savants divergent sur ces questions.

Ceci dit, dernièrement, il est clairement apparu pour quiconque, qu’il n’est pas envisageable de soutenir l’avis qui rendrait permis ce genre de chose, en raison de tous les préjudices que cela renferme et regroupe, qui conduisent clairement son auteur à sa perte, alors qu’Allah سبحانه و تعالى dit, dans la traduction rapprochée du sens du verset :

Ne vous tuez pas vous-mêmes, certainement Allah est très Miséricordieux envers vous.

An Nissa, v.29.

“Ne courrez pas de vos propres mains à votre perte.”

En raison également du fait qu’il est clairement établi que ce soit un préjudice sur le plan sanitaire, nous pouvons ajouter à cela un préjudice économique. Cela fait gaspiller énormément d’argent. Si la personne comptait ce qu’elle dilapide comme argent en fumant, elle se rendrait compte que ce qu’elle perd est considérable. Donc dépenser l’argent d’une telle manière est un gaspillage.

Et Allah سبحانه و تعالى dit, dans la traduction rapprochée du sens du verset :

 Et ne confiez pas aux irresponsables vos biens dont Allah a fait votre subsistance.

An Nissa, v.5.

 Allah سبحانه و تعالى a interdit de confier les biens aux irresponsables c’est-à-dire ceux qui ne savent pas de quelle manière dépenser utilement l’argent et a clarifié que les biens sont utiles dans le sens où ils permettent la conservation et préservation des intérêts religieux et mondains.

Il a donc interdit aux gens de confier leurs biens aux gens irresponsables. Il a dit : « vos biens », dans le but que l’individu fasse autant attention aux biens de l’orphelin qu’à ses propres biens personnels[…]

• Quant au fumeur, les actes d’adorations lui pèsent, le jeûne à plus forte raison, car ce dernier l’empêche de fumer[…]

Pour conclure, fumer est illicite, car cela représente à la fois un préjudice sur le plan sanitaire et économique. Et lorsqu’une chose est illicite, alors se livrer à sa commercialisation l’est tout autant.

 Et le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

Quand Allah interdit une chose, il interdit également d’en tirer un prix.

Rapporté par Ahmed n°2678.

 

Il n’est donc pas permis d’en faire le commerce. Et que celui qui est éprouvé par ceci cesse, car un tel commerce est interdit, et les revenus gagnés à partir de celui-ci le sont aussi.

 

Sheikh Ibn ‘Utheymin / Fatawa Nour ‘Ala d Darb / V. 11 p. 357 – 358.
traduit par SalafIslam.fr


pdfsi