Le montant de la dote et le gaspillage pour les festivités du mariage ? Sheikh Al ‘Uthaymin

Question : Quel est votre avis concernant l’exagération dans les montants de la dote et le gaspillage occasionné par les festivités du mariage, plus particulièrement dans la préparation de ce que l’on appelle la lune de miel qui donne lieu à des dépenses exorbitantes.
La législation islamique approuve t-elle ce genre de choses ?

Réponse : L’exagération relative aux montants des dotes ainsi que dans les festivités du mariage est en contradiction totale avec ce qui est légiféré.

Certes, le mariage le plus béni est celui qui occasionne le moins de dépenses.

Plus les frais occasionnés pour cette occasion sont moindres, plus il y a de bénédiction dedans. Et ces méfaits proviennent le plus souvent des femmes car ce sont elles qui incitent leur maris à exagérer dans les dotes. Si la dote qu’on propose est modeste la femme s’y oppose et dit « Non, il faut pour notre fille ceci et cela ».

De même que l’exagération dans les festivités fait partie de ce que la législation islamique a interdit, et ceci  rentre dans le cadre de la parole d’Allah :  « Et ne commettez pas d’excès, car Il [Allah] n’aime pas ceux qui commettent des excès ». Sourate al A’raf, v.31 

Et bon nombre de femmes incitent leurs maris à cela aussi et disent : « à la fête d’untel il y avait ceci et cela »

Mais ce qui incombe dans ce genre d’occasions est que celles ci se déroulent de la manière dont elles ont été légiférées, et que la personne n’y transgresse pas ses limites et qu’elle fasse pas d’excès, car Allah سبحانه و تعالى a interdit le gaspillage et a dit : « car il n’aime pas ceux qui commettent des excès ».

Quant à ce qu’on appelle la lune de miel, alors c’est encore plus mauvais et néfaste car ceci représente une imitation des non musulmans ainsi qu’une grande dilapidation des biens.

De même que cela conduit à mettre en péril certains aspects de la religion, notamment quand elle est organisée dans des pays non musulmans, car ils en reviennent avec des habitudes et coutumes qui leur nuiront à eux ainsi qu’à leur société, et ces choses là suscite des craintes concernant la communauté.

Alors que si l’homme voyage avec sa femme pour une ‘omra ou bien visiter la ville du prophète صلى الله عليه و سلم , là il n’y a aucun mal à cela insha’Allah.

Sheikh Al ‘Uthaymin / Fatawa  al mar’a
traduit par SalafIslam.fr