Le remède efficace contre la maladie du waswas – Sheikh Al ‘Uthaymin

Le remède efficace contre la maladie du waswas

Sheikh Al ‘Uthaymin

 

Question : Ces derniers se sont multipliés ceux qui se plaignent de la maladie du waswas. Quel est donc le remède efficace selon vous, basé sur le livre d’Allah et la sounna ?

Réponse : Le remède efficace contre le waswas, qu’il touche à la croyance ou aux actes est tout d’abord de chercher refuge auprès d’Allah contre le diable lapidé, et de cesser d’y accorder une importance de façon absolue.

Ceci car le prophète صلى الله عليه وسلم fut interrogé au sujet de celui qui est sujet aux insufflations sataniques en rapport avec Allah et il ordonna deux choses :

La première :

Cesser d’y prêter attention, s’en détourner, ne pas leur donner d’importance et y être totalement insouciant.

La deuxième :

Qu’il cherche refuge auprès d’Allah contre le diable lapidé. S’il fait cela alors cette insufflations se dissipera par la volonté d’Allah تعالى.

De même qu’il nous incombe de prendre connaissance que ce au sujet de quoi nous doutons, alors la base concernant l’objet de notre doute est l’absence de l’objet en question.

Lorsque donc l’individu doute : A t-il perdu ses ablutions après les avoir effectué ? Alors la base c’est que ces ablutions restent valides, s’il doute : A t-il répudié sa femme ? Alors là encore la base est que leur union reste valide, etc…

Ndt : Nous profitons de cette fatwa pour rappeler à nos frères et soeurs touchés par cette maladie que parmi les règles fondamentales de la chari’a islamique il y a une règle qui dit que : « La certitude ne peut être dissipée par un doute. »
Cette règle implique que lorsque l’individu doute au sujet d’une chose, alors il faut rester sur la certitude.
Exemple : La personne a fait ses ablutions avec certitude puis quelques temps après elle doute quant au fait de savoir si elle les a perdu ou non, dans ce cas elle reste sur ce qui est certain à savoir qu’elle a effectué ses ablutions et délaisse ce qui est sujet au doute à savoir : la perte de ses ablutions, et il en va de même pour toutes les questions,dans tous les domaines.
Et nous traduirons inchallah prochainement une explication détaillée de cette règle.

Sheikh Al ‘Uthaymin / Fatawa nour ‘ala d darb / v.12-p.575
traduit par SalafIslam.fr

pdfsi