Si l’homme a donné la dote avant que le mariage ne soit contracté et que la femme vient à mourir avant le mariage – Sheikh Ibn ‘Utheymin

Si l’homme a donné la dote avant que le mariage ne soit contracté et que la femme vient à mourir avant le mariage
Sheikh Ibn ‘Utheymin

 

Question : Un homme s’est présenté pour demander une jeune femme en mariage, la famille de celle-ci a acceptée, suite à cela il a avancé une partie de la dote. Puis la jeune femme est décédée avant que le mariage ne soit contracté. A-t-il le droit de récupérer ce qu’il a donné en avance comme dote? 

Et s’il s’avère qu’elle est décédée après la conclusion du contrat de mariage mais avant que celui-ci ne soit consommé, dans ce cas peut-il aussi récupérer ce qu’il a avancé et a-t-il droit d’hériter d’elle ou non?

Réponse : Cette question englobe deux situations :

La première : 


Il a demandé une jeune femme en mariage et a donné ce qu’il a donné en dote et celle-ci est décédée avant que le mariage avec elle soit contracté. Dans cette situation il ne peut rien hériter d’elle mais il est en droit de récupérer la totalité de ce qu’il avait donné (en avance), et ce parce que rien n’a été contracté.

La seconde : 


Un homme a contracté le mariage avec une femme puis lui a versé sa dote. Ensuite celle-ci est décédée avant qu’il ne consomme le mariage avec elle. Dans cette situation, l’ensemble de la dote fait partie de ce qu’elle laisse en héritage. Mais dans cette situation il a droit à l’héritage, il hérite d’elle la part qui lui revient de droit.

Si elle avait des enfants d’un précédent mari, alors la part qui lui revient est égale au quart de ses biens, si elle n’avait pas d’enfant, alors il lui en revient la moitié.


Sheikh Ibn ‘Utheymin / Fatawa Nour ‘Ala d Darb / V.10 p.256.
traduit par SalafIslam.fr

pdfsi