L’islam n’a pas lésé la femme – Sheikh Muhammed Aman Al Jami

L’islam n’a pas lésé la femme

Sheikh Muhammed Aman Al Jami

 

Nous entendons bon nombre de voix indésirables s’élever en disant que l’islam a réduit à néant les droits de la femme, l’a lésé, ne lui a pas donné sa liberté et n’a pas été équitable entre elle et l’homme ainsi que d’autres paroles provenant de ce qu’écrivent les ennemis de l’islam.

En réalité les gens à l’origine de ces accusations infondées sont deux types de personnes :

Le premier :

Un ignorant, simple d’esprit qui a entendu les gens dire une chose, qui les a suivi se faisant leur porte parole en répétant ce qu’il disent.
Il n’a aucune connaissance sur laquelle s’appuyer au sujet de ce qu’il dit et diffuse, il ne dispose pas de la moindre connaissance sur le sujet et la seule chose qu’il est en mesure de faire est de répéter, de délirer à propos de ce qu’il ne connait pas.
Bon nombre de personnes ont été dûpées par ce genre d’individus, ceux qui n’ont aucune compréhension de la religion à l’instar de ces femmes intellectuelles dont leur culture n’est pas islamique ou bien encore les ignorantes qui suivent aveuglément sans aucun discernement ni guidée.
Cette catégorie de gens s’égare et égarent les autres, parce qu’ils sont ignorants mais en même temps, ils ignorent qu’ils le sont et se vérifie à leur propos la parole de celui qui a dit : Dès lors que tu ignores que tu ne sais pas.
Alors ceci est une ignorance ajoutée à l’ignorance.

Pour ce qui est du second type d’individu :

Il s’agit d’individu perfide qui ruse et élabore des stratégies contre l’islam et les musulmans, désirant corrompre leur religion et leurs comportements en passant par la voie consistant à semer le désordre dans les foyers, sous l’influence des ennemis de l’islam, en exécutant leurs planifications dans le but de combattre l’islam.

Ces deux sortes d’individus sont ceux qui font entendre cette voix indésirable en tout lieu pour tenter d’égarer. Et grand nombre de musulmanes ignorantes ont été influencées par eux, pensant que cet appel défendait leurs intérêts. Elles ont de ce fait joint leurs voix à celle-ci.
De là la femme musulmane fut influencée par cet appel, s’en prenant injustement à sa religion, à son islam, l’accusant de l’avoir lésé.
Cet islam qui pourtant a élevé sa condition si seulement elle savait et comprenait. Mais où est la compréhension chez nos femmes sauf celles chez qui Allah l’a voulu et c’est de lui dont nous implorons l’aide.

⇒ Il est impératif à la femme intellectuelle d’étudier sa religion afin qu’elle prenne connaissance de la position de l’islam à l’égard de la femme, l’honneur et la noblesse qu’elle lui accorde et qu’elle ne suive pas toute pipelette.

Qu’elle jette un œil dans le même temps aux lois étrangères, comme la loi française et autre, afin qu’elle sache quelle est la position de ces lois au sujet des femmes. De même qu’elle doit avoir connaissance de la position qu’avait la femme dans la société avant l’islam. Elle qui n’était à ce moment-là qu’une marchandise bon marché, n’ayant aucune valeur, aucune dignité, et seule l’islam l’a véritablement honoré.

Sheikh Muhammed Aman Al Jami / Majmou’ rassa’il al Jami fil ‘aqida wa s sounna / p.342.
traduit par SalafIslam.fr

pdfsi