L’obligation de mécroire au taghout

L’obligation de mécroire au taghout

 

Les fils du Sheikh Muhammed ibn ‘Abdilwahab : Hussein et ‘Abdoullah ont dit رحمهم الله :

« L’individu n’est considéré musulman que lorsqu’il a connaissance du tawhid et qu’il en fait sa religion, qu’il œuvre d’après ce que ceci implique, qu’il rende véridique ce dont le messager صلى الله عليه وسلم a informé, qu’il lui obéisse concernant ce qu’il a ordonné et interdit, qu’il croit en lui et ce avec quoi il est venu.

→ Celui donc qui dit : je ne montre pas d’animosité envers les associateurs.
Ou bien qu’il les prend pour ennemi sans toutefois les rendre mécréants ou qu’il dise : je ne m’oppose pas à ceux qui disent « la ilaha illa Allah » même si ceux là tombent dans la mécréance ou le polythéisme ou qu’ils montrent une inimitié envers la religion d’Allah. Ou bien qu’il dise encore : je ne m’oppose pas aux coupoles.

Celui-là n’est point musulman mais il est plutôt de ceux dont Allah dit à leur sujet :

« Et ils disent : nous croyons en une partie et en nous en rejetons une autre, ils veulent ainsi prendre une voie intermédiaire entre les deux, ceux là sont en vérité les mécréants » [sourate An Nissa, v.150/151]

Majmou’a ar Rassa’il wal Massa’il / v.1-p.38
traduit par SalafIslam.fr

pdfsi

Partenaire: