Mauvaise compréhension du verset : Ô les croyants ! Vous êtes responsables de vous-mêmes ! Celui qui s’égare ne vous nuira point si vous vous avez pris la bonne voie – Sheikh Ibn Baz

Mauvaise compréhension du verset :

Ô les croyants ! Vous êtes responsables de vous-mêmes ! Celui qui s’égare ne vous nuira point si vous vous avez pris la bonne voie

Sheikh Ibn Baz

 

 

Question : Ce questionneur interroge à propos de l’interprétation de la parole d’Allah تعالى :
« Ô les croyants ! Vous êtes responsables de vous-mêmes ! Celui qui s’égare ne vous nuira point si vous, vous avez pris la bonne voie. » Al Maïda, v.105.
Il dit que certaines personnes s’en servent comme prétexte pour ne pas ordonner le convenable et réprouver le blâmable. Quel est l’avis de votre éminence à ce propos ?

 

Réponse :
Ce verset, Abou Bakr As Siddiq رضي الله عنه le commenta au début de son Khilafa lorsqu’il sermonna les gens et déclara :

− Ô gens, vous récitez ce verset et l’appliquez en lui donnant une mauvaise interprétation et j’ai certes entendu le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم dire :
• Quand les gens seront témoins d’un mal sans pour autant le changer, peu s’en faut qu’Allah ne les frappe tous de son châtiment.

Puis il récita la parole d’Allah تعالى :

• Ô les croyants ! Vous êtes responsables de vous-mêmes ! Celui qui s’égare ne vous nuira point si vous, vous avez pris la bonne voie.

Il mit en évidence, qu’Allah soit satisfait de lui, que le fait de ne pas être touché par un mal était rattaché à la guidée. Celui qui s’égare ne vous nuira point si vous, vous avez pris la bonne voie.

Et la guidée se concrétise par l’accomplissement des obligations, le délaissement des choses interdites. Et l’on compte parmi les obligations : le fait d’ordonner le convenable et d’interdire le blâmable.

Tu ne serais être bien guidé sans t’acquitter de cette obligation : Ordonner le convenable et interdire le blâmable. Sans cela tu ne seras pas sur la bonne voie et cela te nuira.

Celui qui s’égare ne vous nuira en rien si vous, vous êtes sur la bonne voie.

Dès lors que tu ordonnes le convenable et interdis le blâmable, que tu t’acquittes des diverses obligations et que tu délaisses les interdits, alors aucune personne qui s’égare ne sera en mesure de te nuire. Leur cas n’est pas de ton ressort.

• Leur guidée ne t’incombe en rien mais c’est plutôt Allah qui guide qui Il veut.
Al Baqarah, v.272.

Ce qui t’incombe est de transmettre, de clarifier, d’ordonner et de réprouver. Si après cela, celui à qui tu as transmis, que tu as appelé, à qui tu as ordonné refuse d’écouter, alors cela ne te nuira en rien.

• Certes tu ne guides pas qui tu aimes, cependant c’est Allah qui guide qui Il veut.
Al Qassas, v.56.

 

Sheikh Ibn Baz / Site Officiel du Sheikh : https://bit.ly/2OuQJ4e.
traduit par SalafIslam.fr


pdfsi