Les méfaits du suivisme aveugle et du fanatisme – Sheikh Wassiyoullah Al ‘Abbas

Les méfaits du suivisme aveugle et du fanatisme 
Sheikh Wassiyoullah Al ‘Abbas

 

Certes le suivisme aveugle a comme conséquence sur l’individu le fait qu’il n’utilise pas sa raison. Il est dénué de toute réflexion au sujet de sa conviction et ses agissements, il accomplit des choses qu’il n’aurait jamais fait s’il avait utilisé sa raison.

Et ô combien est véridique la parole d’Ibn Mass’oud رضي الله عنه : 

Qu’aucun d’entre vous n’imite aveuglément un autre au sujet de sa religion, au point de le suivre en ayant foi s’il a foi et de mécroire s’il mécroit, il n’y a certes pas d’exemple à suivre dans le mal.
Jami’ Bayani l ‘Ilm Wa Fadlihi V.2 n•988 – 989. 

Et ‘Abdoullah Ibn l Mou’taz رحمه الله a dit : 

Il n’y a aucune différence entre une bête de somme que l’on conduit et un homme faisant preuve de suivisme aveugle.
Jami’ Bayani l ‘Ilm Wa Fadlihi V.2 n•988 – 989.


Et la seule raison pour laquelle Abou Talib est mort demeurant sur la religion d’Abdil Moutalib c’est qu’il suivit aveuglément ceux qui étaient autour de lui et qui l’ont égaré et ce alors qu’il était le plus intelligent et raisonné des arabes et la personne la plus aimée du messager d’Allah صلى الله عليه وسلم, ainsi qu’il était lui même celui qui aimait le plus le messager d’Allah صلى الله عليه وسلم, il rendait  véridique l’appel du messager صلى الله عليه وسلم cependant il ne prononça pas les deux attestations de foi […].

Le suivi par imitation aveugle des aïeux fut la cause de l’égarement de bon nombre de peuples à qui furent envoyés les prophètes :

Ils dirent : nous suivons plutôt ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres. Comment alors que leurs aïeux ne saisissaient rien ni n’étaient bien guidés ?
Sourate Al Baqara, v.170.

Et quand on leur dit : venez et acceptez ce qu’Allah a fait descendre ainsi qu’au messager. Ils dirent : Nous nous contentons (de suivre) ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres.
Comment alors que leurs ancêtres ne savaient rien ni n’étaient bien guidés.
Sourate Al Ma’ida, v.104.

Ils dirent : Et tu venu à nous afin de nous détourner de ce sur quoi étaient nos ancêtres et d’avoir la domination sur terre, nous ne croirons point en vous.
Sourate Yunus, v.78.

Et lorsqu’on leur dit : Suivez ce qu’Allah a fait descendre. Ils rétorquent : Nous suivons plutôt ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres. Comment alors que le diable les invitent et les mène droit au châtiment de la fournaise.
Sourate Loqman, v.22.

Mais plutôt ils dirent: «Nous avons trouvé nos ancêtres sur une religion, et nous nous guidons sur leurs traces».

Sourate Az Zukhruf, v.22.

Et c’est ainsi que Nous n’avons pas envoyé avant toi d’avertisseur en une cité, sans que ses gens aisés n’aient dit: «Nous avons trouvé nos ancêtres sur une religion et nous suivons leurs traces».
Sourate Az Zukhruf, v.23.

Et tout au long de ses siècles ces écoles de pensée et ces partis n’ont existé qu’en raison du suivisme aveugle et de la fanatisation envers les personnes.

Parmi les effets néfastes de cette fanatisation pour un madh’hab : la division et le sectarisme, tout un chacun s’alliant et montrant de l’animosité en fonction de son parti, alors qu’Allah a ordonné la concorde et l’unité et l’absence de division.

Allah تعالى a dit : 


Et cramponnez vous tous ensemble au câble d’Allah et ne vous divisez pas.

Sourate Aali ‘Imran, v.103.

Et parmi les choses les plus répugnantes qui survinrent et furent le fruit de cette division, le fait que certains de tel madh’hab rende illicite le mariage avec celui du madh’hab opposé et inversement.

Certains d’entre eux en sont même arrivés à rendre la femme d’un madh’hab différent semblable à la femme des gens du livre.

D’autres ont interdit de prier derrière celui d’un madh’hab différent et opposé[…].


Sheikh Wassiyoullah Al ‘Abbas / At Taqlid Wa Hukmuhu Fi Daw Al Kitab Sa s Sounnah /  p.76 à 78.
traduit par SalafIslam.fr


pdfsi