Les moyens ont le même statut que l’objectif recherché à travers leur mise en oeuvre

 Les moyens ont le même statut que l’objectif

recherché à travers leur mise en oeuvre

 

 

Les moyens ont le même jugement que l’objectif recherché à travers leur mise en œuvre.

Le moyen par lequel ce qui est prescrit peut-être accompli devient à son tour obligatoire et prescrit.

Le moyen par lequel ce qui est recommandé peut être accompli devient alors recommandé également.

Les voies menant aux interdits et aux choses réprouvées sont de même nature et ont le même jugement que ces dites choses.

La voie menant à ce qui est permis l’est tout autant (permise).

 

Ceci est un fondement capital duquel découle nombre de règles…

Le terme moyens qualifie les voies qu’on emprunte pour parvenir à quelque chose, ainsi que les différents aspects qui conditionnent et subordonnent les jugements législatifs.

 

Dès lors qu’Allah et son Messager enjoignent quelque chose, Ils l’ordonnent elle ainsi que la mise en œuvre de ce qui permettra son observance et cet ordre implique également de respecter l’ensemble des conditions dont dépend sa bonne réalisation, qu’elles soient légiférées ou appartiennent au domaine mondain, qu’elles soient morales ou matérielles.

 

Car Celui qui a légiféré les statuts et les jugements est Savant et Sage. Il sait ce qui doit nécessairement être rattaché comme conditions et nécessités à ce qu’Il a imposé à ses serviteurs.

Ordonner une chose implique à la fois la réalisation de celle-ci ainsi que la mise en œuvre des moyens permettant son accomplissement.

Tout comme l’interdiction d’une chose implique à la fois la prohibition de la chose en question ainsi que de tout moyen pouvant y mener.

 

Remarque du Sheikh Ibn ‘Utheymin en marge de l’ouvrage Sharh Al Mandhouma l Fiqhya du Sheikh ‘Abderrahman As Sa’di, p.191.
traduit par SalafIslam.fr


pdfsi