Peut-on s’appuyer sur les ahadiths « mawqouf » et est-ce que le hadith « maqtou' » rentre dans la catégorie des hadiths faibles ? Sheikh ‘Uthaymin

Peut-on s’appuyer sur les ahadiths « mawqouf »

et est-ce que le hadith « maqtou' »

rentre dans la catégorie des hadiths faibles ?

Sheikh ‘Uthaymin

 

Question : Le questionneur demande : concernant les ahadiths « mawqouf », doit-on les utiliser ? Et pour ce qui est des ahadiths « maqtou' », rentrent-ils dans la catégorie des ahadiths faibles ?

Réponse :

⇒ Les ahadiths que l’on appelle « mawqouf » sont des ahadiths qui sont affiliés à un compagnon (sahabi) et non pas au prophète صلى الله عليه وسلم. Avoir recours à ce texte comme valeur d’argument est donc rattaché à la parole du compagnon.

♦Parmi les gens de science il y en a qui disent que les paroles des compagnons sont un argument qu’on peut utiliser et d’autres disent qu’elles ne représentent pas un argument en soi. Que la preuve / l’argument se trouve uniquement dans le livre d’Allah et la sounna de son messager صلى الله عليه وسلم ainsi que le consensus de la communauté.

♦D’autres encore ont détaillé en disant : Lorsqu’il s’agit d’un compagnon connu pour sa science et sa compréhension, alors sa parole est un argument, et s’il n’est pas ainsi, alors sa parole n’en est pas un. Et cela est la plus juste des paroles, l’opinion médiane et la plus authentique.

⇒ Au sujet du hadith maqtou’ : C’est celui qui est affilié à un tabi’i (ndt : élève d’un sahabi) ou autre qui vient après lui (ndt : ex : un tabi’i tabi’ines, élève des élèves d’un compagnon). Ce type de récit n’est en aucun cas un argument même si la chaîne de transmission est authentique et ce car la parole d’un successeur (tabi’i) ne fait pas office d’argument. Les successeurs (tabi’ines) sont semblables aux autres savants de cette communauté, on prend de leur parole (ndt : lorsqu’elles convergent avec la vérité) tout comme on peut les délaisser (ndt : lorsqu’elles sont en opposition ou en contradiction avec les textes).

Sheikh ‘Uthaymin / Fatawa nour ‘ala d darb / Vol.2 – p.431
traduit par SalafIslam.fr

Ndt : en précision au sujet de la valeur d’argument de la parole d’un sahabi, les savants du moustalah al hadith précisent également que pour que la parole d’un sahabi ait valeur d’argument, elle doit regrouper deux conditions :

  1. qu’elle ne s’oppose pas un texte du qu’ran ou de la sounna.
  2. que cette parole ne soit pas contredite par la parole d’un autre sahabi.
    Revenir pour plus de détails aux ouvrages traitant de la science de la terminologie du hadith (مصطلح الحديث)