Paroles de Salafs au sujet du cœur

Paroles de Salafs au sujet du cœur 

 

On rapporte d’après ‘Oubeyda Ibn l Jarrah رضي الله عنه qu’il a dit :

Le cœur du croyant est semblable au moineau (Ndt : dans sa façon de voler) chaque jour il change de direction, une fois comme ceci, une fois comme cela.
Tahdhib Al Hiliya, v.1/100.

On rapporte d’Abi Moussa Al Ash’ari رضي الله عنه qu’il a dit :


Le cœur (qalb) ne fut nommé ainsi qu’en raison de son retournement (taqalloub). N’est-ce pas que le cœur est semblable à une plume accrochée à un arbre sur une étendue vaste, le vent la faisant valser de face et de dos.
Tahdhib Al Hiliya, v.1/202.

On rapporte de Houdheyfa Ibn l Yaman رضي الله عنه qu’il a dit : 

Certes la tentation s’expose aux cœurs, tout cœur qui incline vers elle est entaché d’un point noir, mais s’il la réprouve, alors on y accole un point blanc. Celui d’entre vous qui aimerait savoir si la tentation l’a touché ou non, qu’il observe attentivement ceci : si ce qu’il considérait licite lui parait illicite, que ce qu’il voyait illicite lui paraît désormais licite, alors c’est que la tentation l’a touché.
Sifat Safwa, v.1/p.290.

On rapporte d’Abi d Darda رضي الله عنه qu’il a dit : 

Cherchez le refuge auprès d’Allah contre l’humilité hypocrite.

On lui dit : 
Qu’est-ce donc que l’humilité hypocrite ? 
Il répondit : 
C’est de voir le corps en état d’humilité alors que le cœur ne l’est pas.
Sifat Safwa, v.1/p.302.

Houdheyfa Al Mar’ashi رحمه الله a dit :

Personne n’a été touché d’une calamité pire que celui dont le cœur est endurci.
Sifat Safwa, v.4/p.476.

Bishr Ibn l Harith رحمه الله a dit :

Houdheyfa Al Mar’ashi a écrit à Yussuf Ibn l Asbaat :

Ô mon frère je crains que certaines de bonnes œuvres soient plus nuisibles pour nous que certaines de nos mauvaises actions au moment de la résurrection*.

*Ndt : par crainte d’avoir agi par ostentation ou d’être imbu de soi.
Sifat Safwa, v.4/p.774.

On rapporte d’après Al Foudayl Ibn ‘Iyadh  رحمه الله qu’il a dit :

Deux choses endurcissent le cœur : l’excès de parole et de nourriture.

Tahdhib Siyar A’lam An Nubala, v.2/p.779.

‘Abdoullah Ibn l Moubarak رحمه الله a dit :

Il est possible que peu d’œuvres gagnent en valeur du fait de l’intention, et que beaucoup d’œuvres perdent de leur valeur à cause de celle-ci.
Tahdhib Siyar A’lam An Nubala, v.2/p.769.

Abou Hazim رحمه الله
a dit : 

Lorsque les intentions sont corrigées, les grands péchés sont pardonnés, lorsque le serviteur est résolu à délaisser les péchés alors les voies menant au bien et aux actes d’obéissance lui sont ouvertes.

Sifat Safwa, v.2/p.493.

Yahya Ibn Mou’adh رحمه الله  a dit :

Les remèdes pour le cœur sont au nombre de cinq :
La lecture du Qur’an avec méditation, avoir le ventre vide, veiller la nuit en prière, les implorations aux dernières heures de la nuit et le fait de tenir compagnie aux vertueux.
Sifat Safwa, v.4/p.341.


pdfsi