Ceux-là sont les pires créatures auprès d’Allah – Sheikh Al Fawzan

Ceux-là sont les pires créatures auprès d’Allah

Sheikh Al Fawzan

 

 

D’après ‘Aïsha رضي الله عنها, Oum Salama رضي الله عنها fit mention au Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم d’une église qu’elle avait vu en terre d’Abyssinie ainsi que ce qu’elle contenait comme représentations. Alors il dit :

Ces gens-là, lorsque mourrait parmi eux un homme vertueux ou un pieux serviteur, ils bâtissaient un lieu de prière sur sa tombe et y dessinaient ces représentations à l’intérieur. Ceux-là sont les pires des créatures auprès d’Allah.

Rapporté par Al Boukhari n.427 – Muslim n.528.

Commentaire du hadith :

« fit mention au Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم »

C’est à dire : durant la maladie qui entraîna sa mort.

« une église »

C’est à dire le lieu de culte des nazaréens.

→ « un homme vertueux ou un pieux serviteur »

Ici, Allah est plus savant mais cela vient d’un doute de la part du rapporteur du hadith.

 

Le sens général du hadith :

Oum Salama رضي الله عنها décrivit au Prophète صلى الله عليه وسلم, alors que celui-ci se trouvait dans la maladie qui entraîna sa mort, ce qu’elle vit comme représentations humaines dans un lieu de culte des nazaréens. Alors le Prophète صلى الله عليه وسلم expliqua pour quelle raison ils firent ces représentations, pour exagérer dans la glorification des saints, ce qui les conduisit à bâtir des lieux de culte sur leurs tombes et les représenter à l’intérieur.

Puis il clarifia le jugement à l’encontre de ceux qui agirent ainsi les qualifiant comme étant les pires des gens, car ils regroupèrent deux crimes en agissant ainsi :

Le culte des tombes en bâtissant par-dessus elles des lieux de prière.

Et la glorification des représentations humaines ce qui conduit au polythéisme.

 

Les points bénéfiques tirés du hadith :

L’interdiction de s’adonner à l’adoration d’Allah à proximité des tombes des saints, car c’est un moyen menant au polythéisme, ce qui fut pratiqué par les nazaréens.

Dénoncer ce que font les mécréants afin que les musulmans soient sur leurs gardes.

La mise en garde contre la représentation d’images de ce qui possède une âme car ceci compte parmi les voies pouvant mener au polythéisme.

Que celui qui bâtit un lieu de prière à proximité de la tombe d’un saint compte parmi les pires créatures même si son intention est bonne au départ.

 

Sheikh Al Fawzan / Al Moulakhas Fi Sharhi Kitabi t Tawhid / p. 177 – 178.
traduit par SalafIslam.fr


pdfsi