Prononcer une exhortation lors de l’enterrement – Sheikh Al ‘Uthaymin

Prononcer une exhortation lors de l’enterrement

Sheikh Al ‘Uthaymin

 

Question : Quel est le jugement relatif au fait de prononcer une exhortation lors de l’enterrement?

Réponse : Concernant l’exhortation au moment de l’enterrement :

Si c’est une exhortation habituelle, dans le sens où l’individu est assis en attendant que le défunt soit placé dans sa tombe et exhorte ses compagnons afin d’attendrir leurs cœurs, alors il y a un bien en cela et le prophète صلى الله عليه وسلم l’a également fait.

Mais que la personne se lève et se place au milieu de l’Assemblée comme pour entamer un sermon, alors là non. Parce qu’il n’est pas rapporté du prophète صلى الله عليه وسلم qu’il se soit levé parmi les gens pour prononcer un sermon pendant ou après l’enterrement. Si cela était légiféré, alors le premier à l’avoir fait serait le messager d’Allah صلى الله عليه وسلم. Mais puisqu’il ne l’a pas fait, alors on en tire comme leçon que ceci ne fait pas partie de la sounna.

Ceci dit pour ce qui est de l’individu qui est assis et qui exhorte les gens qui sont autour de lui, on ne dit pas à son sujet qu’il est sermonneur. Exhorter près d’une tombe n’implique pas que la personne soit dans une position ou attitude de sermon.

Partant de là, il n’est pas authentique que nous disions qu’Al Boukhari رحمه الله est d’avis que la personne se lève, se place au milieu des gens et les sermonne, d’après le titre d’un chapitre qu’il a intitulé dans son sahih : « Chapitre au sujet de l’exhortation auprès d’une tombe ». Ceci car il n’a pas dit : « Chapitre au sujet du sermon auprès d’une tombe ».

Il y a une différence entre ceci et cela.

En clair,

Le fait qu’une personne parle à ceux qui sont autour de lui alors qu’il est assis de choses en relation avec la mort, l’enterrement et ce qui y est semblable, parmi les sujets qui attendrissent le coeur, alors il y a en cela une sounna établie authentiquement du prophète صلى الله عليه وسلم.

Quant au fait de se lever au milieu de l’assistance pour faire un sermon lors de cette occasion, alors ceci ne fait pas partie de la sounna.

Sheikh Al ‘Uthaymin / Fatawa nour ‘ala d darb / v.6-p.122.
traduit par SalafIslam.fr

pdfsi