Pour quelle raison celui qui agit par erreur ou oubli est-il pardonné ? – Sheikh ‘Abderrahman As Sa’di

Pour quelle raison celui qui agit par erreur ou

oubli est-il pardonné ?

 

Sheikh ‘Abderrahman As Sa’di

 

 

Selon ‘Abdouullah Ibn ‘Abbas, le Messager d’Allah ﺻﻠﻰ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻠﻴﻪ ﻭﺳﻠﻢ a dit :

Fut pardonné à ma communauté l’erreur, l’oubli et ce à quoi ses membres ont été contraints.

Authentifié par Sheikh Al Albani dans Al Irwa, n. 2382.

 

Ibn Rajab Al Hanbali رحمه الله a dit dans son explication des quarante hadiths d’An Nawawi رحمه الله après avoir mentionné les différents textes prouvant que le péché est levé concernant celui qui agit par erreur ou oubli :

Le plus probant – et Allah est plus savant – s’agissant du cas de celui qui oublie ou agit par erreur est qui leur est pardonné, c’est-à-dire que le péché est levé les concernant, uniquement en raison du fait que le péché est relié à l’objectif recherché ainsi qu’à l’intention, alors que celui qui oublie ou agit par erreur n’a pas eu la volonté inopinée d’agir de la sorte. Aucun des deux n’a donc à supporter de péché.

Quant au fait d’annuler les jugements relatifs aux actes en eux-mêmes, alors ce n’est pas ce qui est voulu dans ces textes. Il y a besoin pour les affirmer ou les invalider d’une autre preuve.

 

Pour ce qui est de l’erreur, cela consiste à ce que la personne vise par son acte une chose spécifique mais que cet acte aboutit à autre chose que ce qui était escompté. Par exemple le fait qu’un individu veuille abattre un mécréant mais il touche à la place un musulman.

Quant à l’oubli, cela consiste à ce que la personne sache une chose mais l’oublie au moment où elle est censée l’accomplir.

 

Sheikh ‘Abderrahman As Sa’di / Sharh Al Madhouma l Fiqhya / p. 112 – 113.
traduit par SalafIslam.fr


pdfsi

Partenaire: