La réalité de l’islam, celle qui distingue et sépare les musulmans monothéistes des mécréants polythéistes

La réalité de l’islam, celle qui distingue et sépare

les musulmans monothéistes

des mécréants polythéistes

 

L’Imam Muhammed ibn ‘Abdilwahab رحمه الله dit pour définir l’islam :

« C’est l’entière soumission à Allah par la concrétisation de Son Unicité dans Sa Seigneurerie, Sa Divinité ainsi que dans Ses Noms et Attributs, l’assujettissement à lui par l’obéissance, et le désaveu du polythéisme et ses adeptes ». (1)

Il a également dit :

« Le fondement de base de l’islam et ce sur quoi il est bâtit repose sur deux choses :

– la première :

L’ordre d’adorer Allah seul sans lui donner le moindre associé, aimer et s’allier en lui puis déclarer mécréant celui qui délaisse cet ordre.

– la seconde :

Prévenir et mettre en garde contre le polythéisme qui se mêle à l’adoration d’Allah, se montrer totalement intransigeant face à cela, faire preuve d’animosité et inimitié envers ceux qui s’y adonnent en recherchant par cette inimitié la satisfaction d’Allah seule, et déclarer mécréant celui qui pratique le polythéisme. » (2)

Le Sheikh ‘Abdourrahman ibn Hassan Al Sheikh رحمه الله déclare :

« L’islam d’un individu n’est valide que s’il a connaissance de ce qu’indique cette parole, c’est à dire la parole de l’unicité, et de ce qu’elle implique comme négation du polythéisme dans l’adoration, le fait de se désavouer de cela ainsi que de celui qui le pratique et lui montrer de l’animosité et à l’opposé ce qu’elle implique concernant le fait de vouer purement l’adoration à Allah seul sans lui donner d’associé, et s’allier pour lui en cela. » (3)

Les Sheikhs : ‘Abdoullah et Ibrahim fils du Sheikh ‘Abdellatif Al Sheikh ainsi que le Sheikh Souleyman ibn Samhan رحم الله الجميع ont tous les 3 déclaré :

« Le véritable islam, celui pour lequel Allah envoya Ses nobles messagers et auquel ils ont appelé, se caractérise par :

– l’obligation d’adorer Allah seul sans lui donner le moindre associé.
– vouer son acte d’adoration purement, sincèrement et uniquement à Allah seul.
– ne lui donner aucun associé parmi ses créatures dans son droit exclusif à l’adoration.
– le décrire comme il s’est lui même décrit par ses attributs parfaits et majestueux.

Celui donc qui s’oppose à ce que Ses messagers ont apporté, qui le renie ou le rend caduque, celui là est un mécréant égaré, et ce même s’il prononce « La ilaha illa Allah » et qu’il prétende être musulman. Parce que ce qu’il a accomplit comme polythéisme annule et rend obsolète ce qu’il a prononcé de la parole de l’unicité. Qu’il prononce « la ilaha illa Allah » ne lui est d’aucune utilité, parce qu’il a en réalité prononcé une parole par laquelle il n’a pas œuvré, et qu’il n’a pas eu foi en ce qu’elle impliquait. » (4)

Source :
(1) Ad dourar as saniya, v.1/p.129.
(2) Ad dourar as saniya, v.2/p.153.
(3) Majmou’ ar rassa’il wal massa’il, v.5/p.547.
(4) ‘Aqidatou l mouwahidin, p.451.
traduit par SalafIslam.fr