Recommandation de Salaf : méfiez-vous de qui vous prenez votre religion -Sheikh Abderrazaq Al Badr

Recommandation de Salaf : méfiez-vous de qui vous prenez votre religion
Sheikh Abderrazaq Al Badr

 

Sheikh Abderrazaq al Badr رحمه الله mentionne : 

Et parmi l’ensemble des recommandations des Salafs adressées aux jeunes :

Ce qui est parvenu d’après Hammed Ibn Zayd qui a dit : 

Nous entrâmes auprès d’Anas ibn Sirin au cours de sa maladie, il nous lança :

Craignez Allah ô vous les jeunes et observez bien de qui vous prenez ces ahadiths car ils représentent votre religion.
Al Khatib Al Baghdadi, Al Jami’ Li Akhlaqi Ar Rawi Wa Adaab As Sami’ n°139.

C’est une recommandation inestimable. Elle exprime le fait qu’il est primordial pour l’étudiant en science qui s’attelle à la recherche du hadith qu’il l’obtienne auprès des gens de science encrés dans celle ci, ceux qui se tiennent fermes dessus, ceux doués de la bonne compréhension et de la clairvoyance, les plus avancés dans la science et ne pas la prendre du premier venu.


La science ne se prend qu’auprès d’un partisan de la Sounna connu pour être ferme sur cette voie. 

Et d’après Ibn Shawdhab qui a dit : 
Compte parmi les bienfaits d’Allah تعالى octroyés au jeune, le fait qu’on lui accorde la compagnie d’un partisan de la Sounna qui le fera cheminer sur celle-ci


Et d’après ‘Amr Ibn Qays Al Malla’i qui a dit : 
Si tu vois un jeune dans les débuts de son apprentissage en compagnie des gens de la Sounna et du consensus, ais bon espoir le concernant, et si tu le vois avec les gens de l’innovation, alors désespère à son sujet car le jeune chemine sur la voie qu’il a connu dans ses débuts.

Et d’après lui encore : 
Certes le jeune évolue rapidement, s’il est influencé par les assises avec les gens de science, il y a bon espoir qu’il soit sauvé. S’ils penche vers autres qu’eux, il y a raison de penser qu’il périra.

Les athars ci dessus sont rapportés par Ibn Batta dans Al Ibana Al Koubra n°32 à 34.


Sheikh Abderrazaq Al Badr / Min Wassaya As Salaf Li Shabab /  p.8 – 9.
traduit par SalafIslam.fr

pdfsi