Les réformateurs qui appellent au Tawhid ne doivent pas se hâter dans le Takfir (l’excommunication) – Sheikh Sa’d Ibn ‘Abdirrahman Al Husseyn

Les réformateurs qui appellent au Tawhid ne doivent pas se hâter dans le Takfir (l’excommunication)

Sheikh Sa’d Ibn ‘Abdirrahman Al Husseyn

 

 

Le Sheikh Moubarak al Mili رحمه الله déclare :

Il y a une nette distinction entre dire que telle parole ou tel acte relève du polythéisme et entre le fait de dire au sujet de son auteur que celui-ci est un polythéiste.

 

Commentaire du Sheikh Sa’d ibn ‘Abdirrahman Al Husseyn رحمه الله :

Et nous suivons la méthodologie du Livre et de la Sounna ainsi que la compréhension des pieux prédécesseurs. Nous ne sommes que des exhortateurs et des guides, nous ne prétendons pas être des juges mettant à exécution des sentences.

Notre manière d’interagir avec les gens dissipe toute ambiguïté.
Tu nous trouveras à prier derrière celui qui s’avance pour être imam, à saluer celui qui vient à notre rencontre. Nous enterrons la masse des gens dans les cimetières sans priver quiconque de ce droit parmi les musulmans. Nous achetons la viande chez celui qui témoigne des deux attestations, tout ceci sans chercher à savoir si ce dernier compte parmi ceux qui se guident via nos orientations ou bien fait partie de nos opposants qui nous critiquent et ce tant qu’il ne nous apparaît pas clairement qu’il prend un chemin opposé à ce qui est parvenu du noble Messager صلى الله عليه وسلم.

Toutes ces situations factuelles prouvent et indiquent que nous n’accusons pas un individu en particulier d’être un associateur et notre but, notre objectif en parlant du polythéisme est de mettre en garde les musulmans contre celui-ci, non pas de juger des individus précis.

 

Sheikh Sa’d ibn ‘Abdirrahman Al Husseyn / Tah’dhib Rissalati sh Shirk wa Madhahirih du Sheikh Moubarak Al Mili / p. 19.
traduit par SalafIslam.fr


pdfsi