Rendre visite au malade qui ne prie pas et suivre son convoi funéraire – Sheikh Al Fawzan

Rendre visite au malade qui ne prie pas et suivre son convoi funéraire

Sheikh Al Fawzan

 

 

Question : Quel est le jugement s’agissant de la visite du malade qui délaisse la prière ou la tentative de le guérir ainsi que le fait de suivre son convoi funéraire ?

Réponse : Quant au fait de lui rendre visite et mettre en oeuvre les causes pouvant mener à le guérir, si cela peut être une cause de sa guidée et une façon de l’inviter à se repentir et de revenir de l’attitude sur laquelle il est, alors c’est une bonne chose.

⇒ Vous lui rendez visite et vous le conseillez, vous l’inviter au repentir, peut-être qu’Allah lui fera la faveur de le lui accorder et que vous en serez la cause, qu’Il lui accordera une bonne fin s’il vient à mourir, ou bien que ce soit profitable pour lui si Allah lui accorde la guérison de sa maladie.

Il en va de même concernant le fait de mettre en oeuvre les causes pour tenter de le guérir si l’on espère que cela puisse influencer sur son comportement et son repentir, c’est également une bonne chose.

Mais s’agissant de suivre son convoi funéraire s’il venait à décéder et que vous savez pertinemment qu’il ne priait absolument pas, qu’il délaissement totalement la prière et ce volontairement, alors là il ne vous est pas permis de suivre son convoi funéraire, car de par une telle attitude, il est mécréant. Il est mort mécréant. Et le musulman ne suit pas le cortège funèbre du mécréant ni ne prie sur lui.

 

Au-delà de cela même, il n’est pas enterré dans les cimetières musulmans dès lors qu’on soit sûr qu’il ne priait jamais, qu’il délaissait volontairement la prière et qu’il est mort dans cette situation. Il est mort tel un mécréant et l’on recherche protection auprès d’Allah contre cela. Il n’est donc pas permis de suivre son convoi funéraire.

C’est l’avis qui prédomine. Et il y a parmi les savants ceux qui détaillent entre celui qui délaisse la prière en reniant son caractère obligatoire, celui-là est jugé mécréant et celui qui la délaisse par paresse tout en reconnaissant son obligation celui-là ne mécroit pas (selon eux).

 

Sheikh Al Fawzan / Al Mountaqa min Fatawa Sheikh Saleh Al Fawzan / V.1 p.380.
traduit par SalafIslam.fr


pdfsi