Le rinçage de la bouche lors des ablutions est-il légiféré pour le jeûneur – Sheikh Ibn ‘Utheymin

Le rinçage de la bouche lors des ablutions est-il légiféré pour le jeûneur

Sheikh Ibn ‘Utheymin

 


Question : 
Nous sommes deux camarades qui avons été en désaccord au sujet du rinçage de la bouche lors des ablutions durant la journée du mois de Ramadhan.

L’un de nous deux dit qu’il est obligatoire de le pratiquer sauf pendant Ramadhan.
Et le second dit : le rinçage de la bouche est obligatoire y compris pendant Ramadhan, mais toutefois sans exagérer dans le rinçage durant cette période.

Nous aimerions de votre excellence un éclaircissement au sujet du jugement relatif à cette question.

Réponse :
Le rinçage de la bouche est obligatoire lors des ablutions et du grand lavage, que ce soit durant la journée de Ramadhan ou pas, c’est-à-dire peu importe que l’individu soit jeûneur ou non. Il n’est pas permis à la personne de s’y soustraire, ceci dit le jeûneur ne doit pas exagérer en le pratiquant, ceci en raison de la parole du Prophète  صلى الله عليه وسلم :

Et n’hésite pas à accentuer le lavage des narines en aspirant l’eau par celles-ci sauf si tu es jeûneur.

Si donc il ne faut pas exagérer dans l’aspiration de l’eau par les narines lors du jeûne, alors à plus forte raison il ne faut pas exagérer dans le rinçage de la bouche.

 

Et sache que concernant le rinçage de la bouche pour le jeûneur, il y a trois situations :

La première dans laquelle celui-ci est une obligation : 

C’est lors des ablutions mineures ou majeures.

La seconde dans laquelle le rinçage est quant à lui quelque chose de permis :

Lorsque le jeûneur a besoin d’humidifier sa bouche en raison du manque de salive et le fait que sa bouche soit sèche. Il est permis à ce moment-là de rincer la bouche pour l’humidifier sans pour autant avaler l’eau.

La troisième situation pour laquelle cet acte est réprouvé : 

Situation dans laquelle le jeûneur le fait pour s’amuser, ici on réprouve le rinçage car il n’est pas rattaché à un besoin, à l’instar du fait de goûter la nourriture pour le jeûneur, ceci est également détestable sauf par nécessité.

 

Sheikh Ibn ‘Utheymin / Fatawa Nour ‘Ala d Darb / V.7 p. 270 – 271.
traduit par SalafIslam.fr


pdfsi