Se taire au sujet des gens de l’innovation pour veiller à certains intérêts ? Sheikh Zayd Al Madkhali

Question : Fait-il partie du minhaj des salafs de se taire au sujet des prêcheurs des gens de l’innovation ceci dans le but de veiller à certains intérêts, de même que de garder le silence sur le fait de faire le tabdi’ de l’innovateur ou mettre en garde contre lui encore une fois par intérêt?

Réponse : Le fait de se taire pour veiller à certains intérêts au sujet des gens de l’innovation, qui y prêchent, cela ne fait pas partie de la voie des salafs.

Ceci car le fait que l’innovation se répande dans les sociétés mène à la corruption des gens qui s’y trouvent.

→ Et il ne fait aucun doute que repousser les maux prévaut sur l’obtention d’intérêts.

De même qu’il n’est pas permis de se taire au sujet de dévoiler ce sur quoi est l’innovateur, se taire à son sujet suscite un grand mal chez les gens.

Il est nécessaire de mentionner son innovation et de mettre en garde contre lui, a titre de conseil pour les musulmans, tout cela bien sur en étant capable d’éclaircir son cas.

Et dans le hadith authentique il est rapporté : « Celui d’entre vous qui voit un mal, qu’il le change par la main, s’il n’en est pas capable alors par la langue, et s’il n’en est pas capable alors par le coeur et c’est le degrès le plus bas de la foi. » Muslim, 29/1.

Laisser ce répandre l’innovation et se taire  au sujet des gens qui y appellent revient à laisser faire le blamâble sans le changer et ceci n’est pas permis dans la législation islamique, celle avec laquelle est venue l’annonciateur, l’avertisseur, la lanterne étincelante, une révélation venant d’un sage bien informé.

Sheikh Zayd Al Madkhali/ Al Ajwiba Al Athariya ‘an Al Massa’il Al Manhajiya / p.107
traduit par SalafIslam.fr

 

  • Visiteurs unique aujourd'hui: 625
  • Visite total: 12 372 142

Notre séléction

Lire