Utiliser l’argent en surplus d’une aumône pour une raison autre que le but initial pour lequel on l’a reçu – Sheikh Ibn ‘Utheymin

Utiliser l’argent en surplus d’une aumône pour une raison autre que le but initial pour lequel on l’a reçu

Sheikh Ibn ‘Utheymin

 

 

Question : Un homme a reçu de l’argent de la part de bienfaiteurs afin qu’il puisse se marier. Suite à cela il est resté un surplus d’argent. Doit-il le restituer ou bien peut-il utiliser ce surplus comme il l’entend et le dépenser dans ce qui lui serait utile dans sa vie mondaine et sa religion?

 

Réponse :
Les gens de science رحمهم الله disent que les aumônes sont licites et ceux même en faveur des riches.

◊ Dès lors que ceux qui lui ont donné cet argent l’ont fait en tant qu’aumône, alors il est en droit d’en disposer comme il l’entend.

 Mais s’ils ont donné cet argent alors que celui-ci provient de la zakat, et dans ce but précis, celui de se marier, alors s’agissant du surplus, il doit le leur restituer, car il n’en a pas besoin. S’il y a autre chose dont il a besoin comme par exemple meubler la maison, alors il doit leur demander l’autorisation d’utiliser le surplus dans ce but.

Qu’il dise :  » La dote et ce qui est relatif directement au mariage est réglé, il me reste une certaine somme d’argent et il me reste quelques frais concernant d’autres choses. Est-ce que vous me permettez que je le dépense pour ces choses-là ?  »

S’ils répondent « oui », alors il n’y a aucun mal, sinon, il doit le leur restituer.

Et la règle chez nous stipule que celui qui a pris des biens des gens dans un but précis, il ne peut le dépenser dans un autre but qu’après avoir demandé la permission de pouvoir le faire.

 

Sheikh Ibn ‘Utheymin / Site Officiel du Sheikh : http://binothaimeen.net/content/318
traduit par SalafIslam.fr

pdfsi

Partenaire: