Y a t il une différence entre le fait de juger quelqu’un comme faisant partie des gens des passions et de l’innovation et le fait de le juger innovateur ? Sheikh Zayd Al Madkhali

Question : Y a t il une différence entre le fait de juger quelqu’un comme faisant partie des gens des passions et de l’innovation et le fait de le juger innovateur. Et est ce que le fait de juger quelqu’un comme n’étant pas salafi ou qu’il est un hizbi revient a lui appliquer le jugement comme quoi il est un innovateur, je souhaite un éclaircissement sur cette question.

Réponse : Sache en premier lieu que les gens de la sounnah sont des gens faisant preuve de scrupule et qu’ils ne rendent pas mécréants ni pervers ni innovateurs les gens excepté celui qui le mérite au vu des preuves du livre et de la sounnah et selon la compréhension des pieux prédécesseurs.

Deuxièmement, sache que parmi les gens des passions et de l’égarement il y a celui qui est suivi et les suiveurs et que ce sont qui sont suivis qui ont établi les bases des innovations diverses et variées et y ont appelé les gens.

De ce fait ils porteront leurs fardeaux ainsi que les fardeaux de ceux qu’ils ont égaré sans science comme ceci est démontré clairement dans le qu’ran et la sounnah.

Quant aux suiveurs, généralement ils se distinguent en deux groupes :

Un groupe de gens qui possèdent une science mais qui ont une mauvaise intention et qui ont donc répondu a ce que leur suggère le diable ainsi que l’âme qui est très incitatrice au mal. Ils ont donc suivi les gens de l’égarement et se sont détournés de ceux qui appellent à la guidée avec laquelle Allah a envoyé son messager.

Un autre groupe qui lui est formé de gens dotés de peu de science. Les gens des passions les ont donc attiré vers eux pour qu’ils soient de leur parti et les ont convaincu que ce à quoi ils appelaient était la vérité évidente et que ceux sur quoi étaient leurs opposants était le faux. Ils leur ont exposé nombre d’équivoques qui les ont plongé dans la confusion et l’égarement.

En sachant cela, alors quant à ceux qui sont suivis, qui ont établi ces innovations et qui y ont appelé les gens, alors ils sont décrits et caractérisés par l’innovation qu’ils ont innové et à laquelle ils ont appelé les gens, il n’y a pas de pitié envers eux.

Quant aux suiveurs des gens des passions alors ils sont régulièrement, comme je l’ai rappelé, de deux catégories. On les appelle à la sounnah et au fait de s’y cramponner, ainsi qu’au rejet des innovations par lesquelles ils ont été trompés.

S’ils répondent favorablement à l’appel à la vérité par la science ainsi que par les actes et qu’ils rejettent ce à quoi les appellent les gens des passions et des innovations alors c’est ce qui est recherché et c’est l’objectif louable.

Et s’ils rejettent le conseil des bons conseilleurs et qu’ils choisissent l’égarement plutôt que la guidée et qu’ils donnent prédominance à l’innovation sur la sounnah, alors ils auront mérité qu’on les nomme comme étant des innovateurs et il n’y a pas de pitié envers eux une fois que la vérité leur a été établie avec ses preuves et la mise en évidence du faux parmi ce qui relève des choses forgées que le prophète صلى الله عليه وسلم a nommé « égarements » et a menacé ses gens du feu.

Comme il l’a dit صلى الله عليه وسلم : « Cramponnez vous à ma sounnah ainsi que la sounnah des califes bien guidés après moi, mordez y avec vos molaires et prenez garde aux choses inventées, car toute chose inventée est une innovation et toute innovation est un égarement et tout égarement conduit au feu. » Rapporté par Ahmed dans son Musnad , ainsi qu’Abou Dawud n° 4607, At Tirmidhi n° 2676, Ibn Maja n° 44

Sheikh Zayd Al Madkhali/ Al Ajwiba Al Athariya ‘an Al Massa’il Al Manhajiya / p.17/18
traduit par SalafIslam.fr

 

  • Visiteurs unique aujourd'hui: 546
  • Visite total: 11 695 897

Notre séléction

Lire