La bienséance lors de faire ses besoins et l’orientation de la Qibla – Shaykh ‘Abd Allah Al-Bassâm

La bienséance lors de faire ses besoins
et l’orientation de la Qibla

Shaykh ‘Abd Allah Al-Bassâm

 

 

« وَلِلسَّبْعَةِ مِنْ حَدِيثِ أَبِي أَيُّوبَ ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ :« لاَ تَسْتَقْبِلُوا اَلْقِبْلَةَ بِغَائِطٍ وَلاَ بَوْلٍ, وَلَكِنْ شَرِّقُوا أَوْ غَرِّبُوا

84/ Les sept rapportent d’après Abû Ayyûb Al-Ansârî ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ :

Ne faites pas face et ne tournez pas le dos à la Qibla en déféquant ou en urinant, mais tournez-vous plutôt vers l’Est ou l’Ouest.
Sahîh / As-Sahîhah – 3316.

Enseignements du hadith.

1- L’interdiction de faire face ou de tourner le dos à la Qibla en urinant ou déféquant.

2- L’ordre de s’orienter vers l’Est ou l’Ouest afin de ne pas faire face ou tourner le dos à la Qibla.

3- Le fondement est que les commandements et les interdictions du Législateur concernent l’ensemble de la Communauté, mais parfois ils peuvent être spécifiques à une partie de la Communauté. C’est le cas ici, car l’ordre concerne les habitants de Médine et tous ceux qui comme eux, en s’orientant vers l’Est ou l’Ouest, ne font pas face ou ne tourne pas le dos à la Qibla.

4- La sagesse en cela est d’honorer et révérer la K’abah vers laquelle on se tourne pour la prière et d’autres adorations.

5- L’excellence de l’enseignement du Prophète ﷺ qui ne s’est pas contenté de leur interdire une chose mais leur a enseigné une voie permise. Et les exemples similaires dans la Législation sont très nombreux. C’est ainsi que doit agir le mufti qui ne doit pas se contenter d’exposer le caractère illicite d’une chose, mais également une manière licite de parvenir à l’objectif visé.

6- Les savants ont divergé quant au fait de faire face ou de tourner le dos à la Qibla en raison du hadith rapporté par Ibn ‘Umar qui dit :
« Un jour, je me suis rendu chez Hafsah, et j’ai vu le Prophète ﷺ accomplir ses besoins en faisant face au Shâm et en tournant le dos à la Ka’bah. »
Al-Bukhârî – 145 et Muslim – 266.
Mâlik, As-Shâfi’î, Ahmed et d’autres en ont tiré qu’il était permis de faire face ou de tourner le dos à la Qibla lorsqu’on était dans une construction, mais que cela restait interdit en plein air. Ils ont justifier cela en disant que de cette manière on réunissait et mettait en pratique tous les Textes rapportés à ce sujet. Et c’est là l’avis prépondérant parmi les avis des savants. Et Allah est plus savant.

7- Shaykh Al-Albânî dit : « Il me semble meilleur de rester sur la globalité du hadith de Abû Ayyûb et de ne pas le spécifier par le hadith de ‘Umar, en raison de la possibilité que cela ait eu lieu avant l’interdiction, ou par une autre raison que nous ne connaissons pas. C’est cette globalité qu’a compris le transmetteur du hadith, Abû Ayyûb, qui dit à la fin du hadith :

« En arrivant au Shâm nous avons trouvé des toilettes construites en direction de la Qibla, nous nous détournions donc et demandions pardon à Allah »
Mishkâh Al-Masâbîh 1/109.

 

Extrait tiré du livre :
Boulough Al Marâm – Tome 1

Écrit Par :
L’Imam Ibn Hajar Al ‘Asqalâni

Pages 121/122 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 14 avis)

 

Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: