Celui dont l’apparence est meilleure que son for intérieur – L’imam Al Barbahârî

Celui dont l’apparence est meilleure
que son for intérieur

L’imam Al Barbahârî

 

 

Muhammad Ibn ‘Abdaway rapporte :
“J’ai entendu Al Fudayl dire : Délaisser un acte pour les gens est une forme d’ostentation, œuvrer en raison des gens est une forme de polythéisme, et la sincérité consiste à ce qu’Allah te préserve de ces deux choses.” 
As-Sayar – 8/427.

As-Shâtibi a dit :
“Personne ne lira ce poème que voici, sans qu’Allah ne lui en fasse profiter, car je l’ai composé pour Allah.
As-Siyar – 21/263.

‘Abd Allah Ibn Al-Mubârak a dit :
Une œuvre minime peut-être multipliée par l’intention, et une oeuvre importante peut-être diminuée par l’intention.
As-Siyar – 8/400.

‘Umar écrivit à Abû Mûsâ :
“Celui dont l’intention est sincère, Allah lui suffit concernant ce qui est entre lui et les gens. Quant à celui qui affiche aux gens ce dont Allah sait être absent de son cœur, Allah l’enlaidit ; alors que penses-tu qu’il en sera de la rétribution d’Allah concernant la subsistance qu’Il accorde en ce bas-monde et les trésors de Sa miséricorde ?
Al-Hilyah – 1/70.

‘Umar fut invité à un repas de noces. Lorsqu’il eut mangé et s’en alla, il dit :
“J’aurais souhaité ne pas y assister.” On lui demanda : “Pourquoi, ô Commandeur des croyants ?” Il répondit : “Je pense que votre compagnon ne l’a fait que par ostentation.”
Mawsû’ah Ibn Abî-d-Dunnyâ – 1/182.

‘Ali a dit :
“Celui dont l’apparence est meilleure que son for intérieur, sa Balance sera légère au Jour de la Résurrection. Quant à celui dont le for intérieur est meilleur que son apparence, sa Balance sera lourde au Jour de la Résurrection.
Mawsû’ah Ibn Abî-d-Dunnyâ – 1/177.

‘Ali a dit :
L’œuvre pieuse est celle pour laquelle tu ne veux être loué par personne d’autre qu’Allah.
Mawsû’ah Ibn Abî-d-Dunnyâ – 1/174.

Un homme dit à Hudhayfah :
“Je crains d’être hypocrite.” Il lui répondit : “Si tu étais hypocrite, tu ne craindrais pas.”
‘Uyûn Al-Akhbâr – 2/739.

Ar-Rabi’ Ibn Khuthaym a dit :
Tout ce à travers quoi on recherche autre qu’Allah disparaît.
Sifah As-Safwah – 3/41.

Abû-l-‘Âliyah a dit :
“Les Compagnons de Muhammad m’ont dit : n’œuvre pas pour autre qu’Allah, sinon Allah t’abandonnera à ce pour quoi tu as œuvré.”
Sifah As-Safwah – 3/148.

Mutarrif Ibn ‘Abd Allah a dit :
“La plus hideuse des choses à travers laquelle on recherche ce bas-monde est l’oeuvre destinée à rechercher l’au-delà.”
Sifah As-Sufwah – 3/159.

Partager cet article avec vos proches :

 

Extrait tiré du livre :

Ainsi étaient Nos Pieux Prédécesseurs
Écrit Par Imam Al Barbahârî

Page 15 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 21 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: