Identifier nos passions, celles qui nous sont profitables de celles qui nous sont nuisibles – Dr ‘Ait M’hammed Moloud

Identifier nos passions
celles qui nous sont profitables de
celles qui nous sont nuisibles

Dr ‘Ait M’hammed Moloud

 

 

Nous avons vu dans le chapitre précédent qu l’âme humaine insuffle à son hôte le plein assouvissement de ses désirs sans restriction ni réflexion.
Dès lors que l’on dépasse l’étape de l’idée du désirs et que des moyens sont vigoureusement mis en œuvre pour concrétiser cet affect, nous parlons alors de passions. 

Ainsi, l’individu doit trier, parmi ces passions, ce qui relève de la nécessite (boire, manger, se prémunir et se défendre contre un agresseur, dormir, se reproduire…), ce qui est de l’ordre du simple plaisir (loisir, jeu, addiction…) et ce qui relève de la relation à autrui (autorité, pouvoir, argent…).
Puis il doit soumettre celle-ci à un jugement impartial afin d’identifier la ou les passions qui seront profitables et celles qui, au contraire, lui seront nuisibles.

On comprend qu’il ne soit pas possible de bannir toutes les passions car certaines contribuent à la préservation de la vie et au développement personnel et social de l’individu. Néanmoins, certaines passions peuvent aussi compromettre son intégrité physique et psychologique.

Pourtant, est à notre portée un jugement impartial sur les passions qu’est le jugement divin. Notre Créateur étant Le plus à même à nous fournir l’exposé explicite de notre âme et des passions qui l’animent.
Ainsi Allah سبحانه و تعالى dit :

وَلَقَدْ خَلَقْنَا ٱلْإِنسَٰنَ وَنَعْلَمُ مَا تُوَسْوِسُ بِهِۦ نَفْسُهُۥ ۖ وَنَحْنُ أَقْرَبُ إِلَيْهِ مِنْ حَبْلِ ٱلْوَرِيدِ

Nous avons crée l’Homme et savons parfaitement ce que lui insuffle son âme, et Nous sommes plus proche de lui que sa veine jugulaire.
Qâf, v.16.

Chaque passion dois donc être soumise à ce jugement. Ce qui apparaît dans le dogme islamique est ainsi que la passion peut être bonne et encouragée, ou être mauvaise et rejetée. Cela dépendra de la bonne nature de l’objet convoité et des moyens mis en œuvre pour l’atteindre

L’idée qu’une passion puisse être bonne ou mauvaise est mentionnée par Ibn Rajab qui dit : Il est connu que l’usage du terme passions (hawâ) peut désigner l’opposition à la vérité, comme Allah le dit : 

وَلَا تَتَّبِعِ ٱلْهَوَىٰ فَيُضِلَّكَ عَن سَبِيلِ ٱللَّهِ ۚ

Ne suis pas tes passions, sinon elles t’égareront du sentier d’Allah.
Sâd, v.26.

وَأَمَّا مَنْ خَافَ مَقَامَ رَبِّهِۦ وَنَهَى ٱلنَّفْسَ عَنِ ٱلْهَوَىٰ فَإِنَّ ٱلْجَنَّةَ هِىَ ٱلْمَأْوَىٰ

Quant à celui qui redoutait de comparaître devant son Seigneur et préservait son âme des passions, le Paradis sera sa destination finale.
An-Nâzi’ât, v.40-41.

Le terme passions peut également désigner l’amour et le penchant de manière générale, comprenant ainsi le penchant vers la vérité et autre. Il peut aussi désigner spécifiquement l’amour de la vérité et la soumission à celle-ci.

 

Extrait tiré du livre :

LES MALADIES PSYCHOLOGIQUES
Écrit Par Dr ‘Ait M’hammed Moloud

Pages 49/50 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 5/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 6 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: