Le lavage du nez et des mains au réveil – Shaykh ‘Abd Allah Al-Bassâm

Le lavage du nez et des mains au réveil

Shaykh ‘Abd Allah Al-Bassâm

 

 

Le lavage du nez au réveil.

وَعَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ رضي اللّه عَنْهُ قَالَ : قَالَ رَسُولُ اَللَّهِ ﷺ « إِذَا اِسْتَيْقَظَ أَحَدُكُمْ مِنْ مَنَامِهِ فَلْيَسْتَنْثِرْ ثَلَاثًا, فَإِنَّ اَلشَّيْطَانَ يَبِيتُ عَلَى خَيْشُومِهِ » مُتَّفَقٌ عَلَيْه

34/ Abû Hurayrah ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ rapporte que le Messager d’Allah ﷺ a dit :

« Lorsque l’un de vous se réveille, qu’il lave son nez trois fois car Satan passe la nuit dans ses sinus. »
Sahîh / Al Bukhârî – 3295 et Muslim – 238.

Enseignements du hadith :

1- Certaines formulations du hadith précisent qu’il s’agit du lavage du nez lors des ablutions, et d’autres ne le précisent pas. Il est donc préférable de laver le nez trois fois si on n’accomplit pas ses ablutions au réveil, et cela ressemble fortement au lavage des mains au matin au réveil.

2- Le Prophète ﷺ a expliqué cela par le fait que Satan passe la nuit dans les sinus.
Al-Qâdî ‘Iyâd a dit : « Il est possible que cela soit physiquement ainsi, car le nez est un orifice du corps, et tout orifice dispose d’une fermeture en dehors du nez et des oreilles. Ainsi est venu l’ordre de couvrir la bouche lorsqu’on baille pour éviter que Satan n’y pénètre. »

3- La précaution vis-à-vis de Satan qui cherche à pénétrer par tout chemin en le fils d’Adam, et il coule en lui comme le sang dans les veines, tentant de l’égarer et de corrompre ses adorations. Le fils d’Adam est cerné par lui, et n’est préservé que celui qu’Allah سبحانه و تعالى préserve, celui qui cherche aide et protection auprès d’Allah contre lui.

4- Concernant le type de règles transmises dans les Textes, si elles sont authentiques, le croyant doit les déclarer véridiques et s’y soumettre, même s’il n’en saisit pas la manière, et Allah سبحانه و تعالى dit : On ne vous accordé que peu de science. 
Sourate Al-Isrâ-, v.85.

5- Le lavage du nez à trois reprises au réveil n’est qu’une recommandation pour la majorité des savants, alors qu’en apparence c’est une obligation. Ce lavage est différent de celui effectué lors des ablutions qui, lui est obligatoire. La majorité des savants est également d’avis que cela est spécifique au sommeil de nuit en raison de l’emploi du verbe (Bâta) [qui signifie passer la nuit], mais le plus probable est que cela est générale et s’applique à tout sommeil. Le nez est un lieu étroit, ce qui montre que Satan est subtil et qu’Allah سبحانه و تعالى lui a accorder cette capacité. Quant au croyant, il doit s’y conformer.
Al-Ifhâm – 1/33.

Le lavage des mains au réveil.

وَعَنْهُ: « إِذَا اِسْتَيْقَظَ أَحَدُكُمْ مِنْ نَوْمِهِ فَلاَ يَغْمِسُ يَدَهُ فِي اَلإِنَاءِ حَتَّى يَغْسِلَهَا ثَلاثًا فَإِنَّهُ لا يَدْرِي أَيْنَ بَاتَتْ يَدَهُ » مُتَّفَقٌ عَلَيْهِ. وَهَذَا لَفْظُ مُسْلِمٍ

35/ Il rapporte également :

« Lorsque que l’un de vous se réveille, qu’il lave sa main trois fois avant de l’introduire dans un récipient, car il ne sait pas où sa main a pu se poser au cours de son sommeil. »
Sahîh / Al-Bukhârî -162 et Muslim – 278.

Enseignements du hadith :

1- L’obligation de laver trois les mains au réveil, un seul ou deux lavages ne suffisent pas.

2- La majorité des savants est d’avis que cela s’applique à tout sommeil, de nuit et de jour.

3- Al-Khattâbî a dit : « Apparaît dans ce hadith que le principe de précaution doit être appliqué dans les adorations. » An-Nawawî ajouta : « Tant que cela ne fait pas sortir du principe de précaution par l’insufflation et le doute. »

4- La recommandation de l’allusion concernant les choses gênantes, si cela est compris.

5- Celui qui entend une Sunna du Messager d’Allah ﷺ doit l’accepter, et s’il n’en comprend pas le sens, il doit imputer cela à l’imitation de l’esprit humain. Sinon, les Lois d’Allah sont fondées sur l’intérêt des serviteurs, et Allah سبحانه و تعالى dit :
On ne vous a accordé que peu de science.
Sourate Al-Isrâ-, v.85.
Quant aux mauvaises pensées, il doit les rejeter, car ne sont qu’une insufflation de Satan.

6- L’interdiction mentionnée dans le hadith indique le caractère illicite [et non simplement réprouvable] de l’acte, et l’ordre indique l’obligation. S’il plonge sa main dans le récipient avant de les avoir lavées [à l’extérieur], il aura mal agi et commis un péché, mais l’eau reste pure et purificatrice.
Al-Ifhâm – 1/33.

 

Extrait tiré du livre :
Boulough Al Marâm – Tome 1

Écrit Par :
L’Imam Ibn Hajar Al ‘Asqalâni

Pages 67/69 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 14 avis)

 

Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: