L’essuyage sur les Khuff – Shaykh ‘Abd Allah Al-Bassâm

L’essuyage sur les Khuff

Shaykh ‘Abd Allah Al-Bassâm

 

 

Introduction : L’essuyage (Al-Mash) désigne en langue arabe le fait de passer les mains sur une chose ; et dans la terminologie religieuse : le fait de passer les mains mouillées sur un élément spécifique pendant un temps délimité. « Khuff » désigne en langue arabe tout ce que l’on porte au pieds pour marcher ; et dans la terminologie religieuse ce qui recouvre les pieds jusqu’aux chevilles ou plus, que cela soit fait de cuir ou autre.

Ce chapitre a été mentionné après celui des ablutions car cette pratique est un substitut au lavage du membre sur lequel on va pratiquer l’essuyage. Cette permission (Rukhsah), ce qui en langue arabe désigne une facilité, et dans la terminologie religieuse : une pratique authentique contraire à une preuve religieuse, en raison d’intérêts prépondérants.
Le Prophète ﷺ dit :
Allah سبحانه وتعالى aime qu’on pratique Ses permissions, tout comme Il déteste qu’on commette Ses interdictions.
Sahîh At-Targhîb – 1059.
[…]

عَنْ اَلْمُغِيرَةِ بْنِ شُعْبَةَ – رضي اللّه عنه – قَالَ: « كُنْتُ مَعَ اَلنَّبِيِّ ﷺ فَتَوَضَّأَ, فَأَهْوَيْتُ لِأَنْزِعَ خُفَّيْهِ, فَقَالَ : « دَعْهُمَا, فَإِنِّي أَدْخَلْتُهُمَا طَاهِرَتَيْنِ » فَمَسَحَ عَلَيْهِمَا. مُتَّفَقٌ عَلَيْه

53/ Al-Mughîrah Ibn Shu’bah ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ rapporte : « J’étais avec le Prophète ﷺ qui accomplit ses ablutions. Je me suis alors baissé pour lui ôter ses khuff, il me dit : «

• Laisse-les, car lorsque je les ai chaussées, [mes pieds] étaient en état de pureté.

Et il passa les mains [mouillées] dessus. »
Sahîh / Al Bukhârî -206 et Muslim – 274.

Les quatre en dehors de An-Nasâ-i, rapportent  : Le Prophète ﷺ passa les mains mouillées sur et sous  ses Khuff.
Da’îf / Abû Dawûd – 165.

Enseignements du hadith

1- C’est une des nombreuses preuves de l’essuyage su les Khuff, et il est meilleur pour celui qui est chaussé de pratiquer l’essuyage, conformément à ce fondement.

2- La nécessité d’avoir accompli complètement ses ablutions pour pouvoir pratiquer l’essuyage par la suite, car le Prophète ﷺ dit : « Lorsque je les ai chaussées, [mes pieds] étaient en état de pureté » c’est là la raison pour laquelle il ne les a pas enlevées.

3- An-Nawawî a dit : « Si on les chausse en état d’impureté, il y a unanimité sur le fait qu’on ne peut pratiquer l’essuyage. »

4- La deuxième formulation indique qu’on doit essuyer à la fois dessus et dessous, mais les savants du hadith ont qualifié de faible la chaîne de transmission de ce hadith. Ce qui est authentique est que l’essuyage ne doit être fait que dessus.

5- L’obligation de laver les pieds lors des ablutions, en raison de ce que pensait le Compagnon. Le Prophète ﷺ l’a approuvé en cela, mais il a voulu pratiquer l’essuyage.

6- L’essuyage est meilleur que le lavage, car le Messager d’Allah ﷺ a dit : « Laisse-les, car lorsque je les ai chaussées, [mes pieds] étaient en état de pureté » et il essuya dessus. C’est pourquoi nous disons qu’il faut essuyer et non laver.

Mais si quelqu’un se chausse dans l’intention de pratiquer l’essuyage, en a-t-il le droit ?

La réponse doit être détaillée : s’il se chausse afin de pratiquer l’essuyage, en raison d’une utilité qu’il va trouver dans l’essuyage cela lui est permis. Mais s’il se chausse afin de pratiquer l’essuyage et de repousser l’obligation du lavage, cela ne lui est pas permis, à l’image de celui qui voyage volontairement pendant Ramadan afin de rompre le jeûne, il ne lui est pas permis de rompre le jeûne, car c’est là un subterfuge pour repousser une obligation.
Fath Dhîl-l-Jalâl wa -l-Ikrâm – 165.

7- Shaykh Al-Islâm Ibn Taymiyyah a dit : « Il est aussi permis d’essuyer sur le Khuff qui ont des trous, Tant qu’ils continuent à porter ce nom (khuff) et qu’on soit capable de marcher avec. »

8- [Shaykh Al-Albâni dit : « Les chaussettes sont comme les chaussures concernant l’essuyage comme l’a dit Sa’d ibn Al-Musayyib et d’autres (Al-Muhallâ – 2/86) elles portent donc le même jugement. Et il n’est pas nécessaire qu’elles soient recouvertes (renforcées) en dessous ou qu’elles tiennent toutes seules, mais si elles tiennent grâces aux chaussures, il est permis d’essuyer dessus comme l’a rapporté Shaykh ul-Islamibn Taymiyyah (Al-Fatâwâ – 1/262) la permission d’essuyer sur la chaussette fine si elle est tenue par un élastique comme cela est fait aujourd’hui. Ibn Hazm a montré clairement la permission, même si elles sont en soie, uniquement pour les femmes. »]
Tamâm Al-Minnah, p.133 – 114.

9- [Il dit également : « On pourrait penser de ces propos [Ceux de Sayyid Sâbiq] que l’essuyage sur les sandales (An-Na’layn) n’est pas permis. Ainsi, pour défendre cela je dis qu’il est authentifié que le Prophète ﷺ a pratiqué l’essuyage sur les sandales seules, sans mention des chaussettes, dans le hadith de Aws Ibn Aws qui dit : « Un jour, j’ai vu mon père essuyer sur ses sandales, et je lui dis : Tu essuies sur les sandales ? » Il répondit : « C’est ainsi que j’ai vu faire le Messager d’Allah. » et la chaîne de transmission est authentique. De même que d’autres qui montrent qu’il est permis de pratiquer l’essuyage sur les sandales, et cela est également rapporté de certains pieux prédécesseurs »]
At-Thamar Al Mustatâb – 1/16.

10- Accomplir ses ablutions devant les gens n’est pas impoli, surtout devant les proches, les servants et les adeptes.

11- La permission de venir en aide à celui qui accomplit ses ablutions, en lui portant de l’eau ou l’a lui versant. Quant au fait de se laver ses membres, cela ne peut se faire qu’en cas de nécessité.

12- L’essuyage sur les chaussures est recommandé, et les savants le mentionne dans les livres traitant de la croyance afin de réfuter As-Shî’a et Ar-Rafidah qui imposent de se déchausser et d’essuyer directement sur le dos des pieds en prenant pour preuve une lecture [du verset de sourate Al-Mâ-idah dont le sens donnerait ainsi : ] « et essuyez sur vos pieds jusqu’aux chevilles. » alors que Ahl As-Sunnah avancent pour argument la lecture : « et lavez vos pieds jusqu’aux chevilles. »

 

Extrait tiré du livre :
Boulough Al Marâm – Tome 1

Écrit Par :
L’Imam Ibn Hajar Al ‘Asqalâni

Pages 87/89 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 14 avis)

 

Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: