La méditation du Coran de nos Pieux Prédécesseurs  – L’imam Al Barbahârî

La méditation du Coran
de nos Pieux Prédécesseurs 

L’imam Al Barbahârî

 

 

Ibn ‘Abbâs a dit :
“Je préfère réciter al-baqarah en une nuit et la méditer que de réciter intégralement le Coran en jacassant.”
Sifah As-Safwah-1/372.

‘Abd Allah Ibn Mas’ûd  a dit :
Ces cœurs ne sont que des récipients, remplissez-les donc du Coran et de rien d’autre.
Al-Mussanaf – 7/119.

Nafî’ rapporte : Lorsqu’Ibn ‘Umar récitait dans la prière un verset comportant une mention du Paradis, il s’arrêtait, demandait à Allah le Paradis, invoquait et pleurait. Et lorsqu’il récitait un verset comportant une mention de l’Enfer, il s’arrêtait, invoquait et demandait le pardon à Allah.”
Az-Zuhd li Ahmad – 241. 

As-Sha’bî a dit :
Lorsque tu récites le Coran, fais-le comprendre à ton cœur, et entendre à tes oreilles.
As-Shu’rab-1927.

Muhammad Ibn As-Sammâk a dit :
“Combien de ceux qui mentionnent Allah, oublient en réalité Allah ?
Combien de ceux qui font craindre Allah, se jette [dans les interdits] d’Allah ?
Combien de ceux qui appellent à Allah, fuient en réalité Allah ?
Combien de ceux qui récitent le Livre d’Allah sont en réalité dépourvus des versets d’Allah ?”
As-Shu’ab – 1771.

Al-Hassan a dit :
Cherchez la douceur en trois choses ; la prière, le Coran, et la mention d’Allah. Si vous la trouvez, persévérez et  recevez une bonne annonce ; et si vous ne la trouvez pas, sachez que votre porte est fermée.”
Al-Hilyah – 6/171.

Al-Hassan a dit :
“Par Allah, fils d’Adam ! Si tu récites le Coran puis crois en  lui, ta tristesse en ce bas-monde se prolongera, ta peur s’intensifiera, et tes pleurs augmenteront.”
Al Hilyah – 2/133.

Sufyân Ibn ‘Uyaynah a dit :
“Par Allah ! Vous n’atteindre le sommet de cette chose que lorsque vous aimerez Allah plus que toute autre chose, et celui qui aime le Coran aime Allah.”
As-Shu’ah – 1/407.

Mûsâ Ibn Mu’âwiyah rapporte :
“Le Calife Hârûn dirigea la prière de l’aube à la Mosquée Sacrée, et il récita les sourates ar-rahmân et al-wâqi’ah. Je souhaitais qu’il cesse de réciter, tant sa récitation était belle, puis je me suis rendu auprès de d’Al-Fudayl, et je l’ai entendu dire : Pauvre Hârûn, il récite ar-râhmân et al-wâqi’ah sans savoir ce qu’elles comportent [comme significations].”
As-Siyar – 12/109.

Ahmed Ibn Abî Al-Hawârî a dit :
“Je récite parfois le Coran et vois un verset qui me fait perdre la raison. Je m’étonne de voir ceux qui mémorisent le Coran apprécier le sommeil et s’accommoder des préoccupations de ce bas-monde, alors qu’ils prononcent la Parole du Miséricordieux. S’ils comprenaient ce qu’ils récitent, en connaissaient le droit, s’en délectait et se plongeait dans la conversation, il perdraient le sommeil de joie  face à ce qu’on leur a accordé.”
Al-Hilyah – 4/254.

Partager cet article avec vos proches :

 

Extrait tiré du livre :

Ainsi étaient Nos Pieux Prédécesseurs
Écrit Par Imam Al Barbahârî

Pages 86/89 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 21 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: