Les mérites de la science et son apprentissage – L’imam Al Barbahârî

Les mérites de la science et son apprentissage

L’imam Al Barbahârî

 

 

Sufyân Al-Thawri a dit :
“La science doit d’abord être apprise, puis mémoriser, puis mise en pratique, puis propager.”
Al-Hilyah 2/362.

Kamîl Ibn Ziyâd rapporte :
Ali Ibn Abî Talib me prit par la main et m’emmena en direction du désert, puis nous nous sommes assis, il souffla et dit : Ô Kamîl  Ibn Ziyâd ! Les cœurs sont des récipients, et le meilleur d’entre eux est celui qui contient le plus. Retiens ce que je vais te dire : les gens sont de trois catégories : le savant éducateur, l’étudiant sur la voie du salut, et vient ensuite la populace, la plèbe suivant tout appel, se dirigeant en fonction de tout vent, ne s’éclairant pas de la lumière de la science, et ne s’appuyant pas sur un pilier ferme. La science est meilleure que les biens : la science te préserve alors que c’est toi qui préserves les biens, la science augmente avec l’oeuvre alors que les biens sont diminués par la dépense. Aimer le savant est une religion que l’on professe. La science apporte au savant obéissance en sa vie, et bonnes conséquences après sa mort, alors que l’effet des biens cesse avec leur disparition. Ceux qui amassent les biens sont morts alors alors qu’ils sont [physiquement] vivants, alors que le savant perdurent jusqu’à la fin des temps, leurs personnes sont absentes, mais leur exemple est présent dans les cœurs.”
Al-Hilyah – 1/86. 

‘Abd Allah Ibn Mas’ûd a dit :
“La science ne repose pas dans le grand nombre de chaîne de transmission, mais la science consiste en la crainte d’Allah.”
Sifah As-Safuwah – 1/190.

As-Shafi’î a dit :
“La science est ce qui est profitable, non ce qui est mémorisé.”
As-Siyar – 2/853.

Sufyân Ibn’Uyaynah a dit :
“On entre dans l’œuvre par la science, on s’y attache par la patience, et on s’y soumet par la sincérité. Celui qui n’y entre pas par la science est ignorant.”
Al-Hilyah 2/502.

As-Shafi’î a dit :
“La lecture du hadith est meilleure que la prière surérogatoire.”
As-Siyar 10/230.

On demanda à ‘Ata Ibn Rabâh :
“Quelle est la meilleure chose que les serviteurs puissent se voir accorder ?” Il répondit : “La raison venant d’Allah سبحانه و تعالى, qui est la connaissance de la religion.”
Al-Hilyah – 3/315.

Partager cet article avec vos proches :

 

Extrait tiré du livre :

Ainsi étaient Nos Pieux Prédécesseurs
Écrit Par Imam Al Barbahârî

Pages 40/42 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 21 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: