Qu’a semé le Coran dans vos cœurs ? – L’imam Al Barbahârî

Qu’a semé le Coran dans vos cœurs ?

L’imam Al Barbahârî

 

 

‘Uthmâm a dit :
“Si nos cœurs étaient purs, ils ne se rassasieraient pas de la Parole d’Allah.”

‘Abd Allah Ibn ‘Umar a dit :
“On doit reconnaître l’adepte du Coran en sa nuit alors que les gens dorment, en sa journée alors que les gens se montrent insouciants, en sa tristesse alors que les gens se réjouissent, en ses pleurs alors que les gens rient, en son silence alors que les gens palabrent, et en son recueillement alors que les gens se pavanent. L’adepte du Coran doit pleurer, s’attrister, se montrer bienveillant, sage, et taciturne ; et il ne doit pas être rude, insouciant, criard et dur.”
Sharh As-Safwah – 1/188.

Abû-l-‘Âliyah rapporte :
“Un homme demanda à Ubay Ibn Ka’b : “Adresse-moi une recommandation.” Il lui dit : “Fais du Coran ton guide, et agrée-le comme juge, car il est ce que votre Prophète ﷺ a laissé parmi vous ; il est un intercesseur obéi, et un témoin insoupçonnable, il comporte votre mention et celle qui vous ont précédé, le jugement entre vous, et il informe sur vous ce qui viendra après vous.
As-Siyar – 1/396.

Abû Al-‘Âliyah a dit :
“Apprenez le Coran en ne dépassant pas cinq versets à la fois, car cela est meilleur pour la mémorisation, et Jibrîl descendait avec le Coran par lot de cinq versets.”
As-Siyar – 4/211.

Al-Hassan a dit :
“Ceux qui récitent le Coran sont de trois catégories.
Le premier est un homme qu’en a fait une marchandise qu’il déplace d’une ville à une autre, cherchant ainsi ce qui est auprès des gens.
Le deuxième est un homme qui a récité le Coran, mémorisé ses lettres, mais transgressé ses limites, l’utilisant pour s’introduire auprès des gouverneurs et se montrer arrogant face aux gens de sa contrée. On trouve la majeure partie de ce type d’hommes parmi les mémorisateurs du Coran ; puisse Allah ne pas multiplier leur nombre.
Le troisième est un homme qui a récité le Coran et pleuré en raison de ce qu’il connaît du remède du Coran, et qui l’applique sur le mal de son cœur. Ainsi, il veille pour Allah, ses yeux versent des larmes, la tristesse est sa compagne, il se pare du recueillement, et persévère longuement dans son oratoire. C’est par lui qu’Allah fait descendre la pluie, survenir la victoire, et disparaître les calamités. Par Allah, ceux qui font partie de cette catégorie de mémorisateurs du Coran sont plus rares que le souffre rouge !”
Mawsû’ah ibn Abî-d-Dunyâ – 3/290.

Abû-l-‘Âliyah a dit :
Nous considérions parmi les plus grands péchés que d’apprendre le Coran, puis dormir [la nuit sans le réciter] et de l’oublier.”
Siyar As-Safwah – 3/148.

Malîk Ibn Dinâr a dit :
Ô adeptes du Coran ! Qu’a semé le Coran dans vos cœurs ? Le Coran est la pluie bénéfique au cœur tout comme l’averse est la pluie bénéfique à la terre. Allah envoie des cieux vers la terre l’averse sur l’herbe qui contient une graine, et la putréfaction du lieu où elle se trouve ne l’empêche pas de se développer et grandir.
Ô adeptes du Coran ! Qu’a semé le Coran dans vos cœurs ? Où sont ceux qui ont mémorisé une sourate ? Ceux qui ont mémorisé deux sourates ? Qu’en avez-vous appliqué ?
Al-Hilyah – 1/418.

Yûnus Ibn Jubayr rapporte :
“Nous avons accompagné Jundub Ibn ‘Abd Allah puis lui avons dit : “Adresse-nous une recommandation.” Il dit : “Je vous enjoins à la crainte d’Allah et au Coran, car il est la lumière de la nuit ténébreuse, et la guidée du jour. Mettez-le en pratique, quels que soient l’effort et l’indigence, et si une calamité survient donnez vos biens plutôt que vos personnes ; et si cette calamité est plus grande encore, donnez vos biens et vos personnes plutôt que votre religion, car le dépouillé est celui qui est dépouillé de sa religion, et le spolié est celui qui est privé de sa religion.
Il n’est aucune richesse après l’Enfer, et aucune indigence après le Paradis. L’enfer ne libère pas se prisonniers et ne se passe pas de ses pauvres.”
Az-Zuhd li Ahmad – 360.

Partager cet article avec vos proches :

 

Extrait tiré du livre :

Ainsi étaient Nos Pieux Prédécesseurs
Écrit Par Imam Al Barbahârî

Pages 82/85 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 21 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: