Les conséquences de la perte de la science religieuse dans les communautés – Sheikh Sa’d Ibn ‘Abdirrahman Al Husseyn

Les conséquences de la perte de la science religieuse dans les communautés

Sheikh Sa’d Ibn ‘Abdirrahman Al Husseyn

 

 

Quand la Oumma perdit le savant clairvoyant, le guide conseilleur, celui qui dirige les bonnes orientations, alors les raisons furent voilées par les nuages de l’ignorance, leur discernement fut l’otage des coutumes et traditions ignobles. Les gens furent en proie à croire à toutes sortes de superstitions, ils s’en remirent au savant avide de ce bas monde, à l’ignorant trompeur, au guide imposteur et perfide.

Leur confusion alla de mal en pis, leur cheminement cafouilla, ils ne furent plus en mesure de distinguer le bon chemin du mauvais, les réalités s’inversèrent. La raison leur fit défaut, ils penchèrent vers l’absurde et l’illogique et le vrai se marginalisa[…]

C’est ce genre de situation qui est décrite dans le hadith rapporté dans les deux sahih d’après ‘Abdoullah ibn ‘Amr ibn l ‘Aas رضي الله عنه qui rapporte que le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم a dit :

Certes, Allah ne retirera pas la science en l’arrachant aux serviteurs, cependant il la retirera en faisant mourir les savants, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus. (À ce moment-là) les gens prendront pour chefs des ignorants qu’ils interrogeront. Ceux-ci leur délivreront des verdicts religieux sans science et de là, ils s’égareront ainsi qu’ils égareront les autres.

 

Sheikh Sa’d Ibn ‘Abdirrahman Al Husseyn / Tahdhib Rissalati sh Shirk wa Madhahirih du Sheikh Moubarak Al Mili / p. 53.
traduit par SalafIslam.fr


pdfsi