La divergence, une miséricorde ? – Sheikh Al Fawzan

La divergence, une miséricorde ?

Sheikh Al Fawzan

 

 

Nous disons que le fait d’accepter les paroles ne reposant sur aucune preuve revient à prendre les gens qui les prononcent pour des seigneurs en dehors d’Allah.

Allah تعالى dit au sujet des nazaréens :

Ils prirent leurs rabbins et leurs moines comme seigneurs en dehors d’Allah ainsi que le messie fils de Marie, alors qu’il ne leur fut ordonné que d’adorer une seule divinité, pas de divinité digne d’être adorée en dehors de Lui, gloire et pureté à Lui en opposition à ceux qu’ils lui associent.

Quand ‘Ady Ibn Hatim رضي الله عنه entendit ce verset il dit :

Ô Messager d’Allah nous ne les adorions pas.

Il répondit صلى الله عليه وسلم :

Ne rendaient-ils pas licites des choses qu’Allah avait interdit et vous les rendiez ainsi licites. De même qu’ils interdisaient des choses qu’Allah avait permises, alors vous les rendiez illicites. Voilà en quoi consistait le fait de les adorer.

Et il y a des gens qui disent qu’à cette époque les temps ont changé et que seul peut convenir le fait de prendre en considération les opinions qui s’accordent avec les desideratas des gens d’aujourd’hui.

Cette parole signifie que la législation islamique ne saurait convenir à toute époque et tout lieu et qu’elle n’englobe pas à la fois les prédécesseurs et les contemporains et ce jusqu’à l’avènement de l’heure.

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

Certes celui qui vivra après moi rencontrera de nombreuses divergences. Suivez donc la Sounnah ainsi que celle des califes bien guidés après moi.

Nous entendons des personnes dirent que la divergence est une miséricorde.

Nous, nous disons que la miséricorde se trouve dans le rassemblement et l’union, et non pas dans la divergence.

Et Allah تعالى dit dans la traduction rapprochée du sens du verset :

Et cramponnez-vous ensemble au câble d’Allah et ne vous divisez pas.

Et aussi :

Et ne soyez pas comme ceux qui se divisèrent et divergèrent une fois que les preuves évidentes leur furent exposées. Ceux-là connaîtront un terrible châtiment.

Et aussi :

Et ils ne cessent de diverger les uns avec les autres sauf ceux à qui ton Seigneur a fait miséricorde.

Ceux-là sont ceux qui n’ont pas divergé, c’est à ceux-là qu’Allah a fait miséricorde.

L’imam Malik رحمه الله a dit :

Rien ne réformera les derniers de cette communauté si ce n’est ce qui permis de réformer les premiers de celle-ci.

Il n’y a donc aucun moyen d’être sauvé si ce n’est en s’accrochant au Livre et à la Sounnah ainsi qu’à ce sur quoi était les prédécesseurs de cette communauté en tout temps et tout lieu…

 

Sheikh Al Fawzan / Site Officiel du Sheikh : https://www.alfawzan.af.org.sa/ar/node/15350
traduit par SalafIslam.fr


pdfsi