Donner de la zakat à quelqu’un qui ne prie pas – Sheikh Ibn ‘Utheymin

Donner de la zakat à quelqu’un qui ne prie pas

Sheikh Ibn ‘Utheymin

 

 

Question : Ce questionneur dit : Si un homme est incapable de travailler en raison de l’amputation de ses deux pieds et qu’il a des enfants en bas âge, cependant il ne prie absolument pas. Quel est le jugement sur le fait que je lui verse une partie de la zakat ou de l’aumône ?

 

Réponse : S’il ne prie pas dans l’absolu, alors on ne lui verse ni la zakat ni on ne lui donne d’aumônes. Mais s’il a une famille, alors on la verse à sa famille, soit en leur apportant de la nourriture et des vêtements et ceci ne rentre pas dans le versement de la zakat, soit en versant une partie de la zakat à leur mère qui se charge de leurs besoins, quant au père il n’y a pas de sacralité le concernant.

 

Ceci étant, je souhaite ajouter :

Pourquoi ce père n’est pas conseillé, pourquoi ne lui dit-on pas : le délaissement de la prière relève de la mécréance, te satisferais-tu d’être ressuscité avec pharaon, hamman, qaroun et oubey ibn khalaf ?
Agrées-tu d’être considéré en dehors de la sphère des musulmans ?

Je pense qu’il répondrait : “ Non je n’accepte pas cela ”.
Il faut donc conseiller cet homme et lui clarifier le grand danger que représente le délaissement de la prière, il se peut qu’Allah le guide.

 

Sheikh Ibn ‘Utheymin / Fatawa Nour ‘ala d Darb / V.7 p.162.
traduit par SalafIslam.fr

 


pdfsi