Elle évite de visiter l’une de ses proches pensant que celle-ci porte le mauvais œil – Sheikh Ibn ‘Utheymin

Elle évite de visiter l’une de ses proches pensant que celle-ci porte le mauvais œil

Sheikh Ibn ‘Utheymin

 

 

Question : Qu’Allah vous bénisse, une femme rendit visite à l’une de ses proches, celle-ci lui fit comprendre que cette dernière avait porté le mauvais œil à l’un de ses enfants. De là, elle diminue la fréquence de ses visites chez cette proche parente, non pas par intention de rompre les liens de parenté mais pour éviter de faire l’objet d’accusations dont elle est innocente.
Commet-elle un péché en agissant ainsi ? En sachant qu’elle discute avec elle par téléphone.

 

Réponse :

“ Ô les croyants, éloignez au maximum de la conjecture, car certaines conjectures sont péché.”

Et ô combien sont en proie aux conjectures, alors qu’il apparaît clairement ce qui s’oppose à ce dont ils s’imaginent.

Il ne lui est pas permis de penser que cette femme a touché son enfant par le mauvais œil sans éléments probants.

S’il y a des éléments appuyant cette conjecture, comme par exemple qu’elle ait entendu une parole, ou que la femme en question soit connue pour porter le mauvais œil, alors dans un tel cas, il n’y a pas de mal à prendre ces distances avec elle. Mais se baser uniquement sur des suppositions, alors certaines conjectures sont en elles même un péché.

Mon conseil à cette femme est qu’elle s’en remette à Allah عز وجل et place sa confiance en lui. Qu’elle ne prête pas attention à ses doutes, celui qui se laisse aller à cela devient soucieux. Nous implorons Allah qu’il la préserve ainsi que nous.

 

Sheikh Ibn ‘Utheymin / Fatawa Nour ‘Ala d Darb / V. 12 – p. 338.
traduit par SalafIslam.fr


pdfsi