L’obligation de prélever des biens du défunt de quoi procéder à l’apuration de ses dettes avant de les partager entre les héritiers – Al-Imam Muhammed ibn ‘Ali Ash-Shawkani

L’obligation de prélever des biens du défunt

de quoi procéder à l’apuration de ses dettes

avant de les partager entre les héritiers

Al-Imam Muhammed ibn ‘Ali Ash-Shawkani

 

L’Imam Muhammed ibn ‘Ali Ash-Shawkani رحمه الله déclare :

« Concernant l’obligation d’apurer les dettes du défunt avant de procéder au partage des biens entre les héritiers :

Selon le hadith rapporté par la voie de Sa’d ibn al Atwal رضي الله عنه que l’on trouve chez Ahmed et Ibn Maja et dont les rapporteurs sont ceux du Sahih (ndt : Sahih Al-Boukhari) et dans lequel il rapporte que son frère décéda en laissant derrière lui une somme de 300 dirham et sa famille. Il dit :

« Je voulus les distribuer à sa famille et le prophète صلى الله عليه وسلم déclara :
« Ton frère est retenu par ses dettes, apure les donc. »
Il dit : « Ô messager d’Allah, je les ai réglé si ce n’est 2 dinars qu’une femme réclame sans disposer de preuve à ce sujet ».
Il dit : « Donne les lui, elle est dans son droit « .*

Il n’y a pas de divergence sur cette question et c’est aussi ce qui est indiqué dans la parole d’Allah تعالى:

« […] après exécution du testament ou paiement d’une dette […] » [ sourate an nissa, v.12 ].

* Le hadith fut authentifié par Al Albani dans son ouvrage « ahkaam al jana’iz ».

Al-Imam Muhammed ibn ‘Ali Ash-Shawkani / Ad darari al moudiya charh ad dourar al bahiya fil massa’il al fiqhiya / p.500
traduit par SalafIslam.fr