Nettoyer les enfants, ce qui implique de toucher leurs parties en les nettoyant invalide t-il les ablutions – Sheikh Ibn ‘Utheymin

Nettoyer les enfants, ce qui implique de toucher leurs parties en les nettoyant invalide t-il les ablutions 
Sheikh Ibn ‘Utheymin

 

Question : Nettoyer les enfants et ce qui en résulte comme le fait de toucher leurs parties, invalide t-il les ablutions? Et est-ce que le fait que l’homme touche ses parties sans éprouver un quelconque désir annule les ablutions? 

Réponse : Laver les enfants n’invalide pas les ablutions, et ce même si la femme touche les parties de son enfant ou de sa fille, que ce soit le devant ou le derrière. Il en va de même pour l’homme qui touche ses parties sans que cela ne s’accompagne de désir, cela n’annule pas ses ablutions. 

Car le prophète ﺻﻠﻰ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻠﻴﻪ ﻭﺳﻠﻢ a dit dans le hadith rapporté par Talq ibn ‘Ali ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ lorsque ce dernier l’interrogea au sujet de l’homme qui durant sa prière touche ses parties en demandant : doit il refaire ses ablutions?
Il dit ﺻﻠﻰ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻠﻴﻪ ﻭﺳﻠﻢ  :
Non, ce n’est qu’une partie de toi même.

C’est à dire un membre parmi les membres de ton corps. Et ceci est une cause établie qui ne peut être rendu caduque, le fait qu’il s’agisse d’un membre au même titre que les autres membres du corps. Et ce texte indique également que s’il touche ce membre par désir, alors il lui incombe de refaire ses ablutions. Car toucher par désir est spécifique à ce membre.

Il n’est pas imaginable que la personne touche sa jambe par désir ou bien sa cuisse ou son oreille. Le désir est suscité via ce membre en lui même.


En conclusion : l’avis prépondérant parmi les paroles des savants sur cette question est que si la personne touche ses parties par désir, alors il lui est obligatoire de refaire ses ablutions, et si elle les touche sans que cela ne s’accompagne de désir alors elle n’a pas à les refaire, qu’elle les ait touché volontairement ou non.

Ndt : Et afin que le lecteur comprenne l’avis mentionné dans cette fatwa nous avons jugé utile d’ajouter en complément la fatwa ci dessous :

Question : Est ce qu’il est demandé à la personne qui touche ses parties après s’être lavé de refaire ses ablutions?  

Réponse : Non en aucun cas. Toucher ses parties n’invalide pas les ablutions sauf si cela est fait par désir, dans ce cas cela les annule. En détaillant ainsi nous rassemblons entre les différents textes. Car le prophète  ﺻﻠﻰ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻠﻴﻪ ﻭﺳﻠﻢ fut interrogé au sujet de l’homme qui touche ses parties durant la prière : doit-il refaire ses ablutions?
Il répondit  ﺻﻠﻰ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻠﻴﻪ ﻭﺳﻠﻢ :
 Non ce n’est qu’une partie de ton corps.


C’est à dire : une partie de toi. Et le fait que l’individu touche une partie de lui même n’est pas considéré comme un annulatif des ablutions. C’est comme s’il touchait ses pieds, cela n’invaliderait pas ses ablutions.

Quant à l’autre hadith, celui rapporté par Bousra bint safwan ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ qui rapporte que le prophète ﺻﻠﻰ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻠﻴﻪ ﻭﺳﻠﻢ a dit :
Que celui qui touche ses parties fasse ses ablutions.

Celui-ci indique l’obligation de faire les ablutions après avoir touché ses parties.
En rassemblant ce hadith avec le premier, nous sommes en mesure de dire :


Que si la personne touche ses parties par désir alors ceci diverge du touché des autres membres de son corps et invalide ses ablutions. Mais lorsqu’il les touche sans aucun désir alors cela n’annule pas ses ablutions.

Et l’on doit savoir que lorsqu’on parle de touché ici, il s’agit d’un touché sans qu’il n’y ait quelque chose qui s’interpose entre les deux parties auquel cas on ne considère pas cela comme un touché ( ndt : s’il n’y a pas de contact direct entre la main et le membre) et dans ce cas là, cela n’invalide pas les ablutions et ce même si la personne le fait par désir, excepté si à cause de cela un liquide venait à sortir (liquide séminale ou sperme), ceci obligeant à refaire les ablutions.

 

Sheikh Ibn ‘Utheymin / Fatawa Nour ‘Ala d Darb /  v.3 p.180/181.
traduit par SalafIslam.fr

 


pdfsi