En présence de deux préjudices opter pour le moindre des deux pour repousser le pire – Sheikh Al Fawzan

En présence de deux préjudices opter pour le moindre des deux pour repousser le pire
Sheikh Al Fawzan

 


…Et il est bien connu que parmi les règles sur lesquelles reposent la religion, il y a celle qui édicte qu’il faille, en présence de deux préjudices, opter pour le moindre des deux pour repousser celui qui est le pire. Ceci est une règle d’une importance capitale.

Et actuellement comme vous le constatez, nous vivons une époque de troubles, les ennemis sont aux aguets, instiguent des hostilités entre nous afin de nous diviser, afin que nous nous entretuions, comme ceci s’est produit dans d’autres pays qui ont connu l’effusion de sang, la destruction et le pillage des biens, qui ont vu les honneurs souillés et le chaos prendre place.

Ils souhaiteraient que nous connaissions la même fin que ces pays qu’ils ont détruit et saccagé.

Nous devons donc être en garde face à ces intrusions et rester unis sur une même parole, sur la religion d’Allah, sur la croyance du pur monothéisme, sur l’écoute et l’obéissance dues  aux détenteurs de l’autorité. Nous nous devons de nous conseiller mutuellement les uns les autres et délaisser la divergence menant à division.


Sheikh Al Fawzan / Majmou’a Rassa’il Da’awiya Wa Manhajiya / p.82.
traduit par SalafIslam.fr

 

pdfsi